Aujourd'hui,
URGENT
Ghana: un journaliste d’investigation assassiné à Accra
Burkina: le Canadien Kurk Woodman, enlevé dans la nuit du 15 au 16 janvier à Tiabangou (Région du Sahel) a été retrouvé mort
Justice: la CPI rejette la demande de maintien en détention de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé et autorise leur libération immédiate
Burkina: un citoyen canadien a été enlevé sur un site d’exploration minière situé dans la pronvince du Yagha (Région du Sahel)
Brexit: les députés britanniques rejettent massivement l'accord de Brexit par 432 voix contre
Justice: la CPI acquitte Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé et exige leur libération immédiate
Ouagadougou: un mort dans une explosion dans une villa contenant des substances explosives au quartier Silmiyiri (arrondissement 9)
Football: Salitas FC a été battu (1-0) par Al Nasr de Benghazi au match aller du tour de cadrage de la Coupe de la Confédération
Mali: le Comité International de la Croix-Rouge dresse un bilan préoccupant de la situation humanitaire
Criminalité faunique: deux présumés trafiquants burkinabè interpellés avec des peaux de cinq félins par le ministère de l'environnement

CULTURE

Un comité spécialisé de l’Unesco a décidé ce jeudi 29 novembre 2018, de l’inscription du reggae sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Humanité. Selon l’Unesco, cette décision fait suite à « la contribution » de ce genre musical à la prise de conscience internationale sur des sujets d’ordre sociétal.

Candidature portée par la Jamaïque, la musique reggae est parvenue à conquérir le cœur du comité ad hoc de l’Unesco. Cette musique jamaïcaine rejoint ainsi une liste de nombreuses traditions culturelles, à être dotées de cette dimension internationale.

Pour le comité en question, ce choix porté sur cette musique rendue populaire par Bob Marley, s’explique par sa « contribution » à la prise de conscience internationale, « sur les questions d’injustice, de résistance, d’amour et d’humanité, et sa dimension à la fois cérébrale, socio-politique, sensuelle et spirituelle ».

Le reggae, se revendique comme étant la musique des opprimés, avec une thématique d’ordre social et politique, tout comme les questions d’inégalité. Reconnu comme un style de musique « exclusivement jamaïcain », le reggae est parvenu à pénétrer les quatre coins du monde. A travers la liste du patrimoine culturel, l’objectif est de mettre en lumière des savoir-faire portés par des communautés. 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

L’instauration de l’état d’urgence dans certaines régions du Burkina contribuera-t-elle a résoudre la question du terrorisme?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé