Aujourd'hui,
URGENT
RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé nouveau Premier ministre
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Ouagadougou: un présumé pédophile entre les mains des gendarmes (Mairie arrondissement 3)
Mali: les enseignants reprennent le travail après cinq mois de grève
Burundi: au moins 9 morts dans l'effondrement d'une mine de coltan à Kabarore
Fasofoot: Rahimo FC sacré champion national 2018-2019, Usco et Ajeb relégués en D2 
Madagascar: 4 morts suite à une intoxication à la viande de tortue de mer
Bobo-Dioulasso: un prêtre assassiné, un autre blessé par leur ancien cuisinier (AIB)
Cybercriminalité: une opération policière internationale démantèle un réseau de cybercriminels ayant fait plus de 40 000 victimes dans le monde

CULTURE

Du 5 au 17 novembre 2018 se tient la 5e édition des Marionnettes au féminin dans la capitale burkinabè. Atelier de formation et des esquisses de spectacles de marionnettes sont au menu de ce rendez-vous régional.

Marionnettes au féminin est un aspect du projet Filigrane. C’est une prise en compte effective du genre dans les pratiques artistiques, notamment dans le domaine de la marionnette et du théâtre d’objets. Débutée en 2011, cette initiative a permis à plus d’une vingtaine de femmes de la sous-région, d’acquérir des assises professionnelles dans le domaine de la marionnette. Plusieurs de ces artistes formées interviennent dans des productions qui sont diffusées au niveau local, en Afrique et ailleurs, à travers des interventions en milieu scolaire et dans des festivals.

Dans le cadre de Filigrane 2018, la 5è édition de Marionnette au féminin se penche de manière pratique sur le processus de création d’un spectacle de marionnette. Les ateliers sont animés par des professionnels des arts vivants. La 5è édition de Marionnettes au féminin  regroupe une quinzaine de comédiennes en provenance de 6 pays de l’Afrique de l’Ouest. Il s’agit du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Niger, du Togo et du Burkina.

Charlotte Agbahoungba est comédienne et marionnettiste du Bénin. Pour elle, cette initiative est la bienvenue pour apporter une plus-value aux professionnelles de cet art. Elle en veut pour preuve la formation donnée à dans le cadre de cet atelier, par Iderlvert Méda, comédien burkinabè. «J’ai surtout aimé la formation donnée par M. Méda sur l’écriture. Comment une marionnettiste doit écrire son propre texte. Les jeux d’acteurs que nous apprenons sont très intéressants», confie Mme Agbahoungba.

Filigrane est un espace de promotion des arts de la marionnette. C’est un cadre de formation continue pour les marionnettes en Afrique, une contribution à la valorisation de l’expertise nationale et un levier pour la conquête d’un public. Loin d’être une simple rencontre des praticiens de la marionnette, Filigrane est une véritable école africaine de la marionnette.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé