Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

CULTURE

Le comité d’organisation de Ouaga film Lab était face à la presse ce mardi 18 septembre 2018 à Ouagadougou pour annoncer les grandes lignes de son édition 2018. Ouaga film lab qui est une plateforme de rencontre entre les décideurs et les créateurs de cinéma, se tiendra du 20 au 29 septembre dans la capitale burkinabè.

Après l’édition de l’expérimentation en 2016, puis celle de confirmation en 2017, la plateforme de 2018 est celle de la « consolidation ». Selon les conférenciers, au-delà de la formation,  Ouaga film lab est un espace où se préfigure le cinéma africain par excellence, où des rencontres professionnelles déterminantes et des mises en réseaux stratégiques se tissent.

Pour cette édition, Ouaga film lab accueillera 15 projets de films (fiction, documentaire, et cinéma d’animation) portés par 25 jeunes cinéastes (réalisateurs et producteurs)  venus du Bénin, du Burkina Faso, du Mali, du Niger, du Nigéria, de la Gambie, de la Guinée Bissau et du Sénégal. Ceux-ci bénéficieront d’un programme intensif de formation en technique d’écriture (fiction et documentaire), en stratégie de production cinématographique et en pitch (comment convaincre et persuader en un temps bref).

Les activités phares qui seront menées sont des ateliers de formation dans le domaine du scénario, de la production et du pitch pour les 25 professionnels qui seront sélectionnés.

« Ils  auront droit au ‘‘one to one’’ qui sont des moments avec les consultants qui sont des responsables de laboratoires  du cinéma afin de voir sur quel projet ils pourraient mettre en place des appuis. Cela  pour que nous puissions avoir des productions de qualité. Il y aura aussi ce qu’on appelle le mentoring qui sont des experts du cinéma qui seront à la disposition des jeunes porteurs de projets afin de les accompagner dans la maitrise des leurs projets et de faire en sorte que ces projets puissent gagner les prix qui sont mis en jeu » a expliqué Ousmane Boundaone, administrateur Ouaga film lab.

Le budget de cette édition est estimé à plus de  97 millions de francs Cfa et  11 prix sont mis en jeu pour ladite édition. Selon, Alex Moussa Sawadogo, directeur artistique, ils s’agit du Grand prix Idrissa Ouédraogo ;  Sud Ecriture ;  Fidadoc ;  fabrique cinéma de l’institut français ; forum de Namur ; Medienboard Berlin –brandenburg ; Groupe ouest ; Alca ; Torino film lab ; journée cinématographiques de Carthage et le prix EAVE.   La cérémonie de proclamation des résultats et la remise des prix sont prévues pour le samedi 29 septembre au Cenasa.

 La présente édition est placée sous le parrainage Saint Pierre Yaméogo. 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir