Aujourd'hui,
URGENT
Banfora: 5 personnes -dont trois 3 de la même famille- tuées par la foudre à Tengrela, le dimanche 23 septembre 2018 (AIB). 
Burkina: Yacouba Sawadogo, 78 ans, a reçu lundi 24 septembre le prix Right Livelihood, également appelé prix nobel alternatif(Oméga Fm)
Burkina: chaque député va contribuer à hauteur d'un million de F CFA pour lutter contre le terrorisme
Soum: trois gendarmes tués dans une embuscade dans la zone de la mine d'or d'Inata
Soum: trois personnes dont le fils du responsable de la mine d'or d'Inata enlevées par des hommes armés non identifiés
Burkina: le Laboratoire énergies renouvelables et efficacité énergétique, a mis au point, du charbon à base de tourteaux d’anacarde (AIB)
Bénin: le gouvernement recule sur la hausse du prix d'internet
Cinéma: l’acteur ivoirien Ahmed Souané (Docteur Boris) est décédé ce jeudi 20 septembre
RDC: L’Onu inquiète face à l’augmentation des violations des droits de l’homme
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)

CULTURE

«Ouaga swagg awards», c’est la nouvelle trouvaille de jeunes ouagalais. Première du genre, la finale de l’édition 2018 s’est tenue le week-end dernier à Ouagadougou. Cet évènement selon Oliab Kouadio son promoteur, a pour objectif de révéler les jeunes «branchés» de la ville de Ouagadougou.


Sur 120 candidats au départ, 20 se sont retrouvés sur le podium final dans la soirée du 22 juillet dernier. Aux termes d’une soirée riche en couleurs, ces jeunes ont pu élire leur roi et leur reine les plus «swagg» de la capitale burkinabè. Mais au-delà du concept, L’objectif de cette tribune est de promouvoir ce que font ces jeunes de manière informelle sur les réseaux sociaux afin qu’ils deviennent de grands mannequins ou de grands stylistes dans l’avenir.

En effet, il est de plus en plus courant de voir les jeunes publier leurs photos  en style mannequin sur les réseaux sociaux de manière obscène et ce, sans se soucier des conséquences. «A travers ce concours, nous regroupons ces jeunes, leur prodiguons des conseils afin qu’ils contrôlent ce qu’ils font sur les réseaux sociaux. Avec les conseils de personnes plus avisées qui nous assistent, ils pourront désormais se servir de cette pratique comme une arme de marketing pour leur avenir professionnel», explique le promoteur. Une première édition mais qui déjà, semble avoir un avenir radieux puisque des pays comme le Togo et le Bénin sont demandeurs de l’évènement.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir