Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

L'auteur à l'extrême droite

CULTURE

Juriste de formation et spécialiste de la communication et des médias, Yannick Naré vient d’inscrire son nom au panthéon des auteurs littéraires du Burkina Faso. En effet, il vient de vient de donner naissance à son premier livre, un essai politique intitulé : « Le long chemin de l’alternance démocratique au Burkina Faso ». L’œuvre  a été officiellement présentée le samedi 7 juillet 2018 à Ouagadougou.

Éditée à « Harmattan Burkina Faso », cette œuvre sociologique dépeint le processus démocratique au pays des Hommes intègres, depuis le soulèvement populaire de 1966, jusqu’à l’ère actuelle marquée par la présidentielle de 2015 dite « démocratique, libre et transparente ».

A travers son premier essai, Yannick Naré entend « raconter la lutte de la société civile, de la société politique, et des différentes communautés, qui ont abouti à une alternance, la première du genre au Burkina Faso », résume-t-il. Ce bouquin de 237 pages est subdivisé en deux grandes parties.

« Pour ce qui est de la première partie, il était question d’analyser un peu le processus qui a abouti à l’insurrection, par les régimes qui se sont succédés. Parce que dès qu’on parle de l’insurrection de 2014, nombreux voient essentiellement les causes immédiates, celles qui ont déclenché. Pourtant c’est un long processus qui a commencé depuis celle de 1966 », soutient l’auteur.   A la lumière de ces explications, la première partie a été intitulée « du soulèvement populaire de 1966 à l’insurrection populaire de 2014 »

Dans la seconde partie, « l’onction de l’Eglise catholique à l’alternance démocratique », l’auteur met en exergue l’action des religieux dans ladite alternance. Ici, c’est l’intervention de l’Eglise catholique qui a intéressé Yannick Naré. 

« Cette partie du livre décrypte l’opposition des évêques de la Conférence épiscopale Burkina-Niger à la modification constitutionnelle du 37e commandement. Au sein de la société civile, ceux-ci s’illustraient comme l’une des principales entités soutenant une telle position claire, constante et mûrement structurée » peut on lire dans la fiche de lecture.

Pour l’auteur, ce livre est sa « contribution à la construction démocratique du Burkina et de l’Afrique ». « Le long chemin de l’alternance démocratique au Burkina Faso », destiné à tout type de public est accessible dans l’ensemble des librairies de la place au prix national de 10.000 franc CFA.    

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé