Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

photo: lefaso.net

CULTURE

Ce samedi 30 juin 2018, l’artiste musicien Floby a présenté officiellement aux mélomanes « Wakato », son nouvel album et le 5e de sa carrière. Alliant tradition et modernité, pour ce qui est du rythme, « Weedo » ou l’enfant du ghetto revient tout en force avec un opus de 16 titres.

« Wakato » ou le temps en français, se présente comme le canal par lequel Floby entend partager ses expériences avec les mélomanes. Ainsi, l’artiste dit chanter la vie à travers toutes les émotions qui la constituent. Soulignant qu’en ce qui le concerne, elle n’a toujours pas été rose, et en référence à son vécu, le « Noom Naaba » véhicule de façon générale un message d’espoir par le biais des  chansons que l’on retrouve dans « Wakato ».

Entièrement enregistré au Burkina Faso, cette production discographique a été concoctée par trois arrangeurs : Kevinson, Petit Jeannot et Pissy. Pour l’artiste c’est « pour faire savoir aux uns et aux autres qu’au Burkina, nous avons des hommes capables de faire de belles choses ».

Selon le protégé d’Ismaila Papus Zongo (administrateur de Floby), « Wakato » est le pont entre les fans de la première heure et ceux d’aujourd’hui. Comme quoi chacun y trouvera pour son compte, car on y retrouve le Floby de « Mam Sooré » son premier album, teinté de mélodies envoutantes avec des textes forts chantés en langue nationale et le « King Zodanga » metteur d’ambiances.

L’occasion fut saisie pour le staff managérial de l’artiste d’annoncer officiellement la signature de Floby avec la maison de disque « Keyzit ».  Cela va permettre à Florent Bélemgningré (Son nom à l’état civil), de s’ouvrir les portes de  l’international.  Et cette collaboration entre Floby et son nouveau producteur prend en compte 4 albums, et « Wakato » est le premier de cette série. « Nous assurons sa carrière, la gestion de ses droits d’auteur, son booking, l’organisation de concert … » a indiqué Moussa Wagué, fondateur de Keyzit, structure basée en France.

A travers « Wakato » qui est un savant cocktail entre afrobeat, warba, liwaga, Floby estime que, l’on devrait laisser le temps faire son effet. Car « Il y a un temps pour tout. Un temps pour chacun ».     

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé