Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

photo: lefaso.net

CULTURE

Ce samedi 30 juin 2018, l’artiste musicien Floby a présenté officiellement aux mélomanes « Wakato », son nouvel album et le 5e de sa carrière. Alliant tradition et modernité, pour ce qui est du rythme, « Weedo » ou l’enfant du ghetto revient tout en force avec un opus de 16 titres.

« Wakato » ou le temps en français, se présente comme le canal par lequel Floby entend partager ses expériences avec les mélomanes. Ainsi, l’artiste dit chanter la vie à travers toutes les émotions qui la constituent. Soulignant qu’en ce qui le concerne, elle n’a toujours pas été rose, et en référence à son vécu, le « Noom Naaba » véhicule de façon générale un message d’espoir par le biais des  chansons que l’on retrouve dans « Wakato ».

Entièrement enregistré au Burkina Faso, cette production discographique a été concoctée par trois arrangeurs : Kevinson, Petit Jeannot et Pissy. Pour l’artiste c’est « pour faire savoir aux uns et aux autres qu’au Burkina, nous avons des hommes capables de faire de belles choses ».

Selon le protégé d’Ismaila Papus Zongo (administrateur de Floby), « Wakato » est le pont entre les fans de la première heure et ceux d’aujourd’hui. Comme quoi chacun y trouvera pour son compte, car on y retrouve le Floby de « Mam Sooré » son premier album, teinté de mélodies envoutantes avec des textes forts chantés en langue nationale et le « King Zodanga » metteur d’ambiances.

L’occasion fut saisie pour le staff managérial de l’artiste d’annoncer officiellement la signature de Floby avec la maison de disque « Keyzit ».  Cela va permettre à Florent Bélemgningré (Son nom à l’état civil), de s’ouvrir les portes de  l’international.  Et cette collaboration entre Floby et son nouveau producteur prend en compte 4 albums, et « Wakato » est le premier de cette série. « Nous assurons sa carrière, la gestion de ses droits d’auteur, son booking, l’organisation de concert … » a indiqué Moussa Wagué, fondateur de Keyzit, structure basée en France.

A travers « Wakato » qui est un savant cocktail entre afrobeat, warba, liwaga, Floby estime que, l’on devrait laisser le temps faire son effet. Car « Il y a un temps pour tout. Un temps pour chacun ».     

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé