Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

CULTURE

Le ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme, a procédé ce mardi 27 décembre 2016 à Ouagadougou à la remise symbolique de 180 œuvres d’arts au Premier ministre Paul Kaba Thiéba. Ces œuvres d’arts locales -d’une valeur de plus de 100 millions de FCFA- sont destinées à la décoration des ministères et institutions du pays.


Le ministre en charge de la Culture, Tahirou Barry a exprimé sa satisfaction par rapport à  « cette décision prise en 2012 par le gouvernement de mettre en place un mécanisme de commande publique d’œuvres d’art pour la décoration des édifices publics ». M. Barry a affirmé que  « cela témoigne d’une volonté manifeste de prendre en compte la culture dans le processus de développement économique et social.»

Ce processus a permis l’acquisition de 180 œuvres d’art dont 109 tableaux peints, 62 sculptures sur bois et sur bronze et de 09 Batiks, pour un montant de plus de 100 millions de FCFA dans cette première opération.  Tahirou Barry a aussi estimé que « si la moitié des Burkinabè arrivait à acquérir en 2017 au moins une œuvre d’art de 1000 F CFA, cela pourrait apporter 8 milliards de francs à l’économie nationale (…) et cela améliorera les conditions de vie des artistes et leur professionnalisme».

Le représentant des artistes, Vincent Koala, a affirmé pour sa part  que « cette mesure est salutaire » et qu’elle était attendue par les artistes et elle devra être compléter.»  Par ailleurs, il a révélé que le gouvernement, au-delà de cette opération a aussi consacré le  « statut de l’artiste ». Lequel statut reconnait  le travail de l’artiste comme un travail à part entière aux yeux de la sécurité sociale.

Notons qu’à long terme, ce projet sera consacré par la loi dite « 1% artistique » qui consiste à ce que tout bâtiment public consacre 1% de son budget à la décoration de leur édifice par des œuvres d’art réalisées par des artisans locaux.

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba qui était présent  à la cérémonie s’est dit « très impressionné par la diversité des œuvres » et la richesse de notre patrimoine artistique.

Diane Zerbo (stagiaire)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir