Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire
Football: la finale de la CAN 2019 opposera le vendredi 19 juillet au Caire, le Sénégal à l'Algérie

CULTURE

Le ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme, a procédé ce mardi 27 décembre 2016 à Ouagadougou à la remise symbolique de 180 œuvres d’arts au Premier ministre Paul Kaba Thiéba. Ces œuvres d’arts locales -d’une valeur de plus de 100 millions de FCFA- sont destinées à la décoration des ministères et institutions du pays.


Le ministre en charge de la Culture, Tahirou Barry a exprimé sa satisfaction par rapport à  « cette décision prise en 2012 par le gouvernement de mettre en place un mécanisme de commande publique d’œuvres d’art pour la décoration des édifices publics ». M. Barry a affirmé que  « cela témoigne d’une volonté manifeste de prendre en compte la culture dans le processus de développement économique et social.»

Ce processus a permis l’acquisition de 180 œuvres d’art dont 109 tableaux peints, 62 sculptures sur bois et sur bronze et de 09 Batiks, pour un montant de plus de 100 millions de FCFA dans cette première opération.  Tahirou Barry a aussi estimé que « si la moitié des Burkinabè arrivait à acquérir en 2017 au moins une œuvre d’art de 1000 F CFA, cela pourrait apporter 8 milliards de francs à l’économie nationale (…) et cela améliorera les conditions de vie des artistes et leur professionnalisme».

Le représentant des artistes, Vincent Koala, a affirmé pour sa part  que « cette mesure est salutaire » et qu’elle était attendue par les artistes et elle devra être compléter.»  Par ailleurs, il a révélé que le gouvernement, au-delà de cette opération a aussi consacré le  « statut de l’artiste ». Lequel statut reconnait  le travail de l’artiste comme un travail à part entière aux yeux de la sécurité sociale.

Notons qu’à long terme, ce projet sera consacré par la loi dite « 1% artistique » qui consiste à ce que tout bâtiment public consacre 1% de son budget à la décoration de leur édifice par des œuvres d’art réalisées par des artisans locaux.

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba qui était présent  à la cérémonie s’est dit « très impressionné par la diversité des œuvres » et la richesse de notre patrimoine artistique.

Diane Zerbo (stagiaire)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé