Aujourd'hui,
URGENT
Cinéma: l’acteur ivoirien Ahmed Souané (Docteur Boris) est décédé ce jeudi 20 septembre
RDC: L’Onu inquiète face à l’augmentation des violations des droits de l’homme
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)
Burkina: le CDP dément toute implication dans les différentes attaques terroristes perpétrées sur le territoire national(parti)
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana

CULTURE

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience, dans la matinée de ce mercredi 20 juin 2018, le dramaturge burkinabè Aristide Tarnagda, lauréat du Grand prix littéraire d’Afrique Noire 2017. Il est venu présenter sa distinction reçue à Paris le 24 mai dernier au chef de l’Etat.

A l’issue de l’audience, face à la presse, le lauréat a indiqué que le Président du Faso lui a exprimé sa fierté, et présenté ses encouragements.

Aristide Tarnagda a relevé que les critères qui ont prévalu à sa distinction ont trait à la force poétique de son œuvre distinguée, « Terre rouge et Façons d’aimer ». Le prix, composé d’un trophée, a une valeur hautement symbolique car il couronne les grands écrivains du continent. A ses yeux, il est important que des grands écrivains du continent reconnaissent la qualité de son travail.

Pour le ministre en charge de la culture, Abdoul Karim Sango, qui a accompagné le lauréat, c’est une fierté nationale qu’un compatriote soit distingué à un si haut niveau dans le domaine de la littérature et du livre. Car les pays africains sont confrontés à un véritable défi qui est celui de la culture de la lecture. Le ministre Sango dit espérer que l’expérience d’Aristide Tarnagda puisse susciter des vocations auprès des jeunes, parce que le livre est le meilleur moyen pour apprendre

Le fondateur et Président du conseil d’administration des Récréâtrales, Etienne Minoungou, a exprimé aussi sa fierté car c’est la littérature dramatique du Burkina qui est récompensée. Pour lui, c’est la première fois que le théâtre au Burkina est distingué à ce niveau. C’est un honneur fait à tout le milieu théâtral du Burkina Faso, qui connait une vitalité extraordinaire depuis quelques années, grâce à l’ensemble des acteurs. 

*Le titre est de la rédaction

Direction de la Communication de la Présidence du Faso

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir