Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

CULTURE

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience, dans la matinée de ce mercredi 20 juin 2018, le dramaturge burkinabè Aristide Tarnagda, lauréat du Grand prix littéraire d’Afrique Noire 2017. Il est venu présenter sa distinction reçue à Paris le 24 mai dernier au chef de l’Etat.

A l’issue de l’audience, face à la presse, le lauréat a indiqué que le Président du Faso lui a exprimé sa fierté, et présenté ses encouragements.

Aristide Tarnagda a relevé que les critères qui ont prévalu à sa distinction ont trait à la force poétique de son œuvre distinguée, « Terre rouge et Façons d’aimer ». Le prix, composé d’un trophée, a une valeur hautement symbolique car il couronne les grands écrivains du continent. A ses yeux, il est important que des grands écrivains du continent reconnaissent la qualité de son travail.

Pour le ministre en charge de la culture, Abdoul Karim Sango, qui a accompagné le lauréat, c’est une fierté nationale qu’un compatriote soit distingué à un si haut niveau dans le domaine de la littérature et du livre. Car les pays africains sont confrontés à un véritable défi qui est celui de la culture de la lecture. Le ministre Sango dit espérer que l’expérience d’Aristide Tarnagda puisse susciter des vocations auprès des jeunes, parce que le livre est le meilleur moyen pour apprendre

Le fondateur et Président du conseil d’administration des Récréâtrales, Etienne Minoungou, a exprimé aussi sa fierté car c’est la littérature dramatique du Burkina qui est récompensée. Pour lui, c’est la première fois que le théâtre au Burkina est distingué à ce niveau. C’est un honneur fait à tout le milieu théâtral du Burkina Faso, qui connait une vitalité extraordinaire depuis quelques années, grâce à l’ensemble des acteurs. 

*Le titre est de la rédaction

Direction de la Communication de la Présidence du Faso

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir