Aujourd'hui,
URGENT
Ghana: le gouvernement décrète une semaine de deuil national après le décès de Kofi Annan
ONU: l'ancien secrétaire général, Kofi Annan est décédé à l'âge de 80 ans
Soum: un militaire perd la vie dans une opération de déminage (Burkina 24)
Inde: le bilan des inondations s’élève actuellement à plus de 324 morts et des centaines de milliers de déplacés
Tuy: deux civils tués dans une embuscade, 5 blessés dont un policier
Football: la France, championne du monde, en tête du classement Fifa
Football: le Burkina Faso maintient son rang de 8e africain et se classe 52e au niveau mondial selon la Fifa
Musique: la « reine de la soul », Aretha Franklin s'est éteinte ce 16 août à l'âge de 76 ans
Mali: le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) réélu avec 67,17% des voix
Italie: l'effondrement d'un viaduc à Gênes fait au moins 35 morts, selon un dernier bilan

CULTURE

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu ce 30 mai 2018  une délégation de la Fédération panafricaine des Cinéastes, (FEPACI) conduite par son Secrétaire Général, Cheick Oumar Sissoko.

Pour les cinéastes africains, présents dans la capitale burkinabé pour une réunion du bureau exécutif et du bureau consultatif de leur fédération, il s’agissait de rendre hommage à un pays (le Burkina Faso), qu’ils considèrent comme la terre de promotion du cinéma africain par excellence. Il s’agissait aussi pour eux, de remercier le gouvernement et le peuple burkinabè pour toutes les actions entreprises depuis 1969, date de création du Festival panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO). Sur ce registre, Cheick Oumar Sissoko cite pour exemple, l’INAFEC (Institut national d’Etudes et de Formation cinématographique), la cinémathèque africaine de Ouagadougou, la politique de maintien des salles de cinéma, la place des cinéastes, la politique de financement des œuvres cinématographiques…

Selon le Secrétaire général de la FEPACI, l’organisation est aussi reconnaissante au Président du Faso et au ministre en charge de la culture, Abdoul Karim Sango, pour l’accompagnement dont les cinéastes bénéficient. Cette reconnaissance va également au gouvernement pour la mise à disposition d’un siège sur l’Avenue N’Kwamé N’kumah.

Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir