Aujourd'hui,
URGENT
Espagne: retrait du mandat d'arrêt international contre Carles Puigdemont
Burkina: Ouagadougou va abriter du 23 au 27 juillet prochain la 24e édition  de la tranche commune entente
Burkina: Augustin Loada revient sur le devant de la scène avec le MTT, un  mouvement d'éveil citoyen 
Coopération: le 7ème Traité d’amitié et de coopération (TAC) Burkina Faso – Côte d’Ivoire se tiendra à Yamoussoukro du 23 au 27 juillet 2018
Android: l'Union européenne condamne Google à une amende record de 4,34 milliards d'euros (RFI)
Soum: le chef de Hocoulourou et un paysan tués par « des individus armés non identifiés» (ministère de la sécurité)
Burkina: l’armée démantèle plusieurs bases terroristes sur la bande transfrontalière nord et interpelle 60 suspects
Burkina: la douane et la DGTTM, sont respectivement 2e et 3e parmi les services les plus corrompus (Ren-Lac)
Burkina: la police municipale, service public le  plus corrompu en 2017 (Rapport Ren-lac)
Mali: 1 mort et 6 blessés dans l'accident d'un véhicule du Bataillon Gondaal 3 

CULTURE

C’est avec tristesse et consternation que le monde du Zouglou s’est réveillé avec la triste nouvelle du décès de l’artiste ivoirien Dezy Champion au petit matin de ce samedi 31 mars 2018.


Selon Didier Bléou, directeur général de Fréquence 2, Dezy Champion se rendait à Bingerville quand sa voiture s'est embourbée en chemin vers 1h du matin. Il opérait alors des manœuvres pour s'en sortir. Mais du fait d'un malaise, il devenait de plus en plus dyspnéique. Cette situation le conduit aussitôt à l'hôpital général de Bingerville. Mais hélas, les moyens qui sont employés, ne suffisent pas à maintenir en vie l'interprète de «Tamalé» et «Orphelin», titres qui ont renforcé sa notoriété dans le show-biz.  Son décès est alors confirmé à 3h du matin alors que l'artiste devait célébrer ses 21 ans de carrière le diamnche 1er avril 2018.



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Dans une interview accordée à des chaines de télévision le 24 juin 2018, le président Roch Marc Christian Kaboré promet de mettre fin à l’incivisme et à la défiance de l’Etat, en appliquant la loi dans toute sa fermeté. En a-t-il les moyens?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé