Aujourd'hui,
URGENT
France: le jihadiste français Fabien Clain, voix du groupe Daesh qui a revendiqué les attaques du 13 novembre, tué en Syrie (RFI)
Terrorisme: "la France peut intervenir militairement" à la demande du Burkina Faso selon l'Ambassadeur français à Ouagadougou (AIB)
Burkina: le gouvernement burkinabè compte rouvrir les écoles fermées à cause du terrorisme en mettant en route une stratégie
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste

CULTURE

Le peuple Tiéfo ayant été grand conquérant  et ayant protégé farouchement son territoire, vit de nos jours les séquelles de l’adoption de la langue Dioula. Le risque qu’en court la communauté, la perte de sa propre langue, fait d’elle une culture en péril. D’où la contribution du musée Sogossira Sanon de Bobo-Dioulasso à la reconstitution de la culture Tiéfo. Le vernissage des œuvres de cette communauté en péril s’est fait le dimanche 25 mars 2018 par le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango à l’occasion de la 19è édition de la Semaine nationale de la culture au sein de l'institution muséale.

Selon Tènè Gnini, directrice du musée Sogossira Sanon de Bobo-Dioulaso, le peuple Tiéfo serait vanu de Kong et s’était installé à Kassandé dans le département  de Sidéradougou, Province de la Comoé. Ils occupèrent progressivement les villages de cette localité. Notamment ceux de Piakorofesso, Taparga, Tanga, Sidéradougou, Déguédégué, Larma, DaramadougouDandougou, Gouédougou etc.

Occupant la partie Est et Ouest de la chaine des falaises de Koro à Banfora. Ils vivaient dans des maisons en terre battue avec une architecture semblable à celle des Bobo. Ils vivaient dans le village pendant la saison sèche où ils célébrèrent le repos des âmes des défunts et s’adonnèrent à d’autres activités quotidiennes. Aujourd’hui dispersés et assimilés à d’autres communautés dans les provinces de la Comoé et du Houet, les Tiéfo ont besoin de s’affirmer et de reconstituer leur culture.

Vaillants guerriers, ils sont des forgerons, des agriculteurs et des tisserants. La bravoure guerrière de Boua et de Amoro fut de Noumoudara, le quartier général des Tiéfo. Selon les explications des reponsables du musée Sogossira Sanon de Bobo-Dioulasso, ils ont connu une renommée dans le temps en dehors des frontières. Ce qui explique la rivalité qui a existé entre autres, Samory Touré et Tiéfo Amoro Ouattara.

Le constat que fait les conservateurs des cultures et œuvres ancestrales burkinabè, est que depuis les années 1700,  Boua Ouattara, chef de guerre Tiéfo enlevé par Famagan Ouattara, élevé et éduqué à Kong, adoptera la culture Dioula. Rentrée au bercail et ne parlant que la langue Dioula, il amena ses sujets à ne communiquer que dans une autre langue que le Dioula. Banal au départ, le phénomène prendra de l’ampleur quand la communauté négligera la langue Tiéfo au profit de la langue Dioula.
C’est donc tout le sens de cette exposition sur ce peuple. Exposition qui se propose de participer à la réinsertion de la langue Tiéfo afin de la sauvegarder pour les générations futures. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé