Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

CULTURE

Le nouveau directeur général du Bureau burkinabè des droits d’auteurs (BBDA) a pour nom Walib Bara. Il a été nommé en conseil des ministres ce mercredi 29 juin 2016.

 

Wahabou Bara dit « Walib Bara » remplace ainsi Kouliga Daniel Nikiéma à la tête du BBDA. La crise qui secouait cette maison avait fini par convaincre le monde culturel burkinabè qu’il fallait y apporter du sang neuf. Il y a quelques jours, l’information avait circulé sur les réseaux sociaux. Trois noms avaient été cités. Notamment Honoré Ouédraogo (juriste), Léonard Sanou (homme de lettre) et Walib Bara (consultant indépendant et secrétaire Général de la Confédération Nationale de la Culture du Burkina Faso).

Bien connu et beaucoup plus proche de la sphère culturelle, Walib Bara était jusque là, membre du comité de répartition des droits voisins au sein du BBDA.  Au-delà de cette nomination, il aura la lourde tâche de redynamiser la maison commune des artistes qui depuis un bout de temps, est en manque de stabilité. Connaissant lui-même les difficultés auxquelles font face les acteurs de la culture, une collaboration directe et limpide lui permettra certainement de réussir sur les chantiers où l’on pleurait le plus dans le monde culturel.

Depuis le 30 octobre 2015, un conflit oppose le personnel à la direction générale et pour cause, les agents accusent la direction générale de refuser d’examiner leur plateforme revendicative. Une plateforme qui se résume en l’amélioration des conditions de travail et de vie des travailleurs du BBDA. Espérons que cette nomination soit un début de solution afin que tous les acteurs concernés puissent accorder les violons.

Quelques éléments biographiques de Walib Bara

Production : Bonsa – Stephane Kely – Gorbankah – Saba – Saramaya – Bam Raady-Dj Jeff-Yeleen-Sissao
Edition : Pamika – Bibi -Tim Winsey – Bam Raady- Don Sharp de Batoro-Chevalier Am ‘s.
Evénementiel : Choc des musiques du terroir – Nuit du Binon-Marley d’or-Festival des Cultures urbaines-FIRHO.

Publication le livre « Le management des artistes-musiciens au Burkina-Faso, amateurisme, conflits d’intérêts et défis de la professionnalisation » en 2014.

Abel Azonhandé

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé