Aujourd'hui,
URGENT
Mali: le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans revendique l'attaque contre le camp de la Minusma et de Barkhane
Asie: la Corée du Nord annonce la fin de ses essais nucléaires et balistiques (RFI)
Ouagadougou: 6 morts dans une bousculade à l'issue d'un prêche d'un prédicateur musulman
Football: le Français Arsène Wenger va quitter le club anglais d'Arsenal cet été, après vingt-deux saisons
Burkina: le président du Faso a reçu ce jeudi 19 avril les lettres de créances de 15 nouveaux ambassadeurs
Cuba: Miguel Díaz-Canel a été élu ce 19 avril 2018 nouveau président succédant à Raul Castro
Sahel: 216 établissements fermés dont 60 dans la région du Nord soit 20.000 élèves et 895 enseignants hors des classes
Afrique: 8 millions de personnes en insécurité alimentaire en Afrique de l'ouest (RFI)
Nahouri: la police saisit 750 kg de produits prohibés
11-Décembre: «Bonne gouvernance et équité sociale pour une nation forte et prospère» est le thème retenu pour l'édition 2018

CULTURE

Le nouveau directeur général du Bureau burkinabè des droits d’auteurs (BBDA) a pour nom Walib Bara. Il a été nommé en conseil des ministres ce mercredi 29 juin 2016.

 

Wahabou Bara dit « Walib Bara » remplace ainsi Kouliga Daniel Nikiéma à la tête du BBDA. La crise qui secouait cette maison avait fini par convaincre le monde culturel burkinabè qu’il fallait y apporter du sang neuf. Il y a quelques jours, l’information avait circulé sur les réseaux sociaux. Trois noms avaient été cités. Notamment Honoré Ouédraogo (juriste), Léonard Sanou (homme de lettre) et Walib Bara (consultant indépendant et secrétaire Général de la Confédération Nationale de la Culture du Burkina Faso).

Bien connu et beaucoup plus proche de la sphère culturelle, Walib Bara était jusque là, membre du comité de répartition des droits voisins au sein du BBDA.  Au-delà de cette nomination, il aura la lourde tâche de redynamiser la maison commune des artistes qui depuis un bout de temps, est en manque de stabilité. Connaissant lui-même les difficultés auxquelles font face les acteurs de la culture, une collaboration directe et limpide lui permettra certainement de réussir sur les chantiers où l’on pleurait le plus dans le monde culturel.

Depuis le 30 octobre 2015, un conflit oppose le personnel à la direction générale et pour cause, les agents accusent la direction générale de refuser d’examiner leur plateforme revendicative. Une plateforme qui se résume en l’amélioration des conditions de travail et de vie des travailleurs du BBDA. Espérons que cette nomination soit un début de solution afin que tous les acteurs concernés puissent accorder les violons.

Quelques éléments biographiques de Walib Bara

Production : Bonsa – Stephane Kely – Gorbankah – Saba – Saramaya – Bam Raady-Dj Jeff-Yeleen-Sissao
Edition : Pamika – Bibi -Tim Winsey – Bam Raady- Don Sharp de Batoro-Chevalier Am ‘s.
Evénementiel : Choc des musiques du terroir – Nuit du Binon-Marley d’or-Festival des Cultures urbaines-FIRHO.

Publication le livre « Le management des artistes-musiciens au Burkina-Faso, amateurisme, conflits d’intérêts et défis de la professionnalisation » en 2014.

Abel Azonhandé

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Lors de son discours sur la situation de la Nation prononcé le jeudi 12 avril 2018 devant la représentation nationale, le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a promis la fin des délestages d’électricité pour 2019. A-t-il les moyens de tenir promesse?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé