Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

CULTURE

C’est la cité du cavalier rouge qui a abrité la conférence de presse de lancement de la 2ème édition du Festival gastronomique ouest africain (Fegoa) qui a pour thème «Gastronomie et intégration africaine». Le jeudi 15 février 2018 à Koudougou, le comité national d’organisation de l’évènement a réuni les hommes de média pour décliner les grands axes de cette édition.

Prévu pour se tenir du 29 mars au 1er avril prochain à la Maison du peuple de Ouagadougou, le Festival gastronomique ouest africain (Fegoa) se veut un festival gastronomique de la zone Uemoa pour gouter et découvrir l’Afrique de l’ouest à travers ses valeurs culinaires. «Le Fegoa est le premier festival ouest africain mêlant culture, solidarité et gastronomie» a dit le promoteur Roland Batoua.

Aux dires du promoteur, par ailleurs commissaire général du festival, cet évènement vise à contribuer à la consolidation par le biais de la cuisine, des liens d’amitié et de fraternité entre les peuples africains. Puis faire de l’Afrique de l’ouest la première destination culinaire africaine. Par ailleurs, il favorise le développement du tourisme gastronomique au reste du monde, propose une vision dynamique et actuelle de la gastronomie ouest africaine. 

Pour cette édition, 5 différents prix seront décernés. Il s’agit du Fegoa d’or qui sera dédié à la meilleure restauratrice, du Fegoa du meilleur accueil. «Ici, l’accent sera mis sur le stand ayant l’accueil le plus chaleureux, l’accueil des clients par la restauratrice, par les serveuses, sur la satisfaction des clients par rapport aux offres et services proposés par la restauratrice» a précisé le promoteur, Roland Batoua.

Pour ce qui est du Fegoa de l’intégration africaine, le commissaire général de l’évènement a indiqué que l’accent sera mis sur les restauratrices de l’étranger prenant part au festival vivant au Burkina Faso ou l’inverse.

S’agissant des prix du Fegoa du pays hôte et du pays d’invité d’honneur, le premier prix concernera les restaurateurs burkinabè et le deuxième est destiné au meilleur restaurant provenant du pays invité d’honneur qui est le Bénin.

Durant ces quatre jours de festival, il y aura des plateaux live, un marché africain des épices et légumes et des ateliers cuisines. A cette 2ème édition, 40 000 visiteurs sont attendus, 30 restauratrices venues des quatre coins de l’Afrique de l’ouest aussi, les meilleurs stands seront récompensés.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé