Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

CULTURE

C’est la cité du cavalier rouge qui a abrité la conférence de presse de lancement de la 2ème édition du Festival gastronomique ouest africain (Fegoa) qui a pour thème «Gastronomie et intégration africaine». Le jeudi 15 février 2018 à Koudougou, le comité national d’organisation de l’évènement a réuni les hommes de média pour décliner les grands axes de cette édition.

Prévu pour se tenir du 29 mars au 1er avril prochain à la Maison du peuple de Ouagadougou, le Festival gastronomique ouest africain (Fegoa) se veut un festival gastronomique de la zone Uemoa pour gouter et découvrir l’Afrique de l’ouest à travers ses valeurs culinaires. «Le Fegoa est le premier festival ouest africain mêlant culture, solidarité et gastronomie» a dit le promoteur Roland Batoua.

Aux dires du promoteur, par ailleurs commissaire général du festival, cet évènement vise à contribuer à la consolidation par le biais de la cuisine, des liens d’amitié et de fraternité entre les peuples africains. Puis faire de l’Afrique de l’ouest la première destination culinaire africaine. Par ailleurs, il favorise le développement du tourisme gastronomique au reste du monde, propose une vision dynamique et actuelle de la gastronomie ouest africaine. 

Pour cette édition, 5 différents prix seront décernés. Il s’agit du Fegoa d’or qui sera dédié à la meilleure restauratrice, du Fegoa du meilleur accueil. «Ici, l’accent sera mis sur le stand ayant l’accueil le plus chaleureux, l’accueil des clients par la restauratrice, par les serveuses, sur la satisfaction des clients par rapport aux offres et services proposés par la restauratrice» a précisé le promoteur, Roland Batoua.

Pour ce qui est du Fegoa de l’intégration africaine, le commissaire général de l’évènement a indiqué que l’accent sera mis sur les restauratrices de l’étranger prenant part au festival vivant au Burkina Faso ou l’inverse.

S’agissant des prix du Fegoa du pays hôte et du pays d’invité d’honneur, le premier prix concernera les restaurateurs burkinabè et le deuxième est destiné au meilleur restaurant provenant du pays invité d’honneur qui est le Bénin.

Durant ces quatre jours de festival, il y aura des plateaux live, un marché africain des épices et légumes et des ateliers cuisines. A cette 2ème édition, 40 000 visiteurs sont attendus, 30 restauratrices venues des quatre coins de l’Afrique de l’ouest aussi, les meilleurs stands seront récompensés.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir