Aujourd'hui,
URGENT
Economie: au 31 janvier 2017, les chèques impayés émis au profit de l’Etat burkinabè représentait un montant de plus de 36 milliards de FCFA
Cameroun:  deux militants du RDPC tués, le gouvernement accuse les séparatistes (RFI)
Minefid: le gouvernement va recruter "un personnel d’appoint constitué de retraités et de volontaires" pour suppléer les grévistes
Sport: la Burkinabè Marthe Koala a remporté l’heptathlon au meeting des épreuves combinées de Kladno en République Tchèque
Burkina: plus de 315 000 candidats ont débuté ce lundi 18 juin les épreuves écrites du 1er tour du  BEPC
Ouagadougou: le développement du sport et des loisirs au cœur d’un séminaire international à Ouagadougou du 18 au 20 juin
Colombie: victoire du candidat de droite, Ivan Duque à la présidentielle (RFI)
Inde: le gouvernement annonce la reprise des opérations militaires au Cachemire
Minefid: les syndicats maintiennent leur première semaine de grève du 18 au 22 juin 2018
Nigéria: au moins 31 morts dans des attaques suicide dans le nord-est

CULTURE

Dans le cadre des activités commémoratives des dix ans du décès du professeur Joseph Ki-Zerbo un ouvrage collectif de chercheurs, dédié à la pensée du défunt professeur, a été présenté mardi 6 décembre à Ouagadougou.

 

L’ouvrage, intitulé : «Développement endogène de l’Afrique et mondialisation» avec pour sous-titre «Une relecture de la pensée du professeur Joseph Ki-Zerbo», a été présenté après de nombreux témoignages dits en l’honneur de Joseph Ki-Zerbo, dans lesquels presque tous le qualifient de « grand homme, discret et humble

Constitué d’une soixantaine d’articles scientifiques, ce livre est une relecture de la pensée du Pr Joseph Ki-Zerbo. Ecrite par 61 auteurs d’Afrique et d’Europe, l’œuvre rassemble des articles et conférences sur 1 302 pages. Ces articles, en hommage à l’éminent historien et homme politique, rappellent ses grandes idées, relisent et analysent sa pensée. 

D’après Françoise Ki-Zerbo, administratrice générale de la fondation Joseph Ki-Zerbo, ce livre est l’aboutissement d’un long processus soutenu par les efforts des Pr. Alain Sissao et Ferdinand Sanou. «A travers ces mélanges, ajoute-t-elle, les auteurs se sont invités et ils invitent à des rencontres interdisciplinaires autour de la pensée du Pr Ki-Zerbo». C’est la preuve, selon elle, «que la pensée de Joseph Ki-Zerbo est vivante et dans les cœurs de la communauté scientifique», dix ans après sa mort et qu’ils se nourrissent de ses réflexions pour le développement endogène de l’Afrique.

Me Françoise Ki-Zerbo explique aussi que 7 livres posthumes, basés sur les pensées du professeur, ont été publiés par la fondation ces dix dernières années. Ces ouvrages sont disponibles dans les centres de documentation, notamment à la bibliothèque centrale de l’université de Ouagadougou.

Quant à «Développement endogène de l’Afrique et mondialisation», il est exposé actuellement à l’université Ouaga1 et disponible dans la librairie Jeunesse d’Afrique.

Outre la centaine de personnes qui étaient présentes, participaient également à la cérémonie de présentation Mgr Anselme Titiana Sanon, le représentant de l’association des historiens africains de la section du Burkina Faso, le président de l’université Ouaga1 et d’autres personnalités.

A noter qu’à l’occasion des dix ans de la disparition du Pr Ki-Zerbo, plusieurs activités se déroulent du 4 au 9 décembre 2016 à Ouagadougou et à Toma, ville natale de l’historien. Entre autres, une exposition photographique sur la vie de l’homme intitulé «Un homme, une vision et plusieurs combats» et une soirée culturelle de l’association Génération Joseph Ki-Zerbo.

Le 9 décembre, la fondation et ses partenaires procéderont à la remise de 300 ouvrages à l’Institut des sciences des sociétés. L’objectif est de permettre aux jeunes chercheurs et autres acteurs d’apprécier la pensée et les thèmes abordés par l’historien.

Diane Zerbo (stagiaire)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

La mise en œuvre des recommandations de la conférence nationale des forces vives de la nation sur le système de rémunération des agents publics de l’Etat peut-elle mettre fin aux grèves à répétition au Burkina?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé