Aujourd'hui,
URGENT
Procès Putsch: le parquet militaire requiert la prison à vie pour les généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé. 
Procès Putsch: le parquet militaire demande la destitution des généraux Diendere et Bassole de leur grade. 
Burkina: l’ex parti au pouvoir, le CDP,  accuse certains de ses membres de vouloir sa liquidation (AIB)
Sondage: le président Roch Marc Christian Kaboré obtient la note de 4,72/10 pour sa gouvernance dans le 1er semestre de 2019
Football: les Étalons du Burkina classés 9e en Afrique et 59e au niveau mondial par la Fifa au mois de juin 2019
Gambie: le gouvernement saisit les biens et les avoirs de Yahya Jammeh
Burkina: 110 508 candidats inscrits à la session 2019 du baccalauréat
Ghana: libération des deux Canadiennes kidnappées dans la région Ashanti
Burkina: 419 269 à la conquête du CEP 2019 soit une baisse de 7% par rapport à l'année précédente 
Afrique: le Botswana décriminalise l’homosexualité

CULTURE

Décédée le samedi 27 janvier 2018, la musicienne burkinabè Biba Ouassin a été inhumée ce dimanche 28 janvier dans la soirée au cimetière de Gounghin. Parents, amis, proches et personnalités du monde culturel burkinabè avec à leur tête le ministre en charge de la culture,  ont accompagné l’artiste à sa dernière demeure. 

Pour le représentant des artistes burkinabè, Kisto Koimbré, cité par Radio Oméga, la musicienne s’en est allée au moment où sa carrière décollait : « au moment où on avait besoin d’elle un peu partout, c’est à ce même moment qu’elle a décidé de partir. C’est tellement brusque et tellement triste. Nous ne sommes pas contents mais qu’est-ce que nous pouvons faire ? Nous devons prier pour elle. Que la terre lui soit légère ».

L’artiste musicienne a été retrouvée morte le samedi dans son domicile. Elle laisse derrière elle trois enfants. Coté artistique, Biba Ouassin s’est révélée aux mélomanes burkinabè en 2009 avec son single « Mousso ». Elle compte à ce jour 3 albums (2013, 2015, 2017).

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé