Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: le Burkinabè Paul Daumont remporte le tour cycliste international de Côte d'Ivoire
Cameroun: le président Paul Biya convoque "un grand dialogue national" sur la crise au Cameroun anglophone
RDC: déraillement meurtrier d’un train dans le Tanganyika, plus de 50 morts
Burkina: des organisations syndicales se démarquent de la journée nationale de protestation initiée par l'Unité d'action populaire
Burkina:  l’UPC invite le gouvernement «à reprendre sans délai les négociations avec les syndicats de la santé»
Cameroun: deux ans de prison pour Mamadou Mota, le numéro deux du MRC
Etats-Unis: Donald Trump annonce la démission de son conseiller à la sécurité John Bolton pour plusieurs désaccords
Sécurité: signature d’un protocole d’accord entre le ministère de la sécurité burkinabè et Interpol
Burkina: la vente des liqueurs et spiritueux en sachets plastiques désormais interdite
Royaume-Uni: le «speaker» du Parlement britannique annonce sa démission

CULTURE

Décédée le samedi 27 janvier 2018, la musicienne burkinabè Biba Ouassin a été inhumée ce dimanche 28 janvier dans la soirée au cimetière de Gounghin. Parents, amis, proches et personnalités du monde culturel burkinabè avec à leur tête le ministre en charge de la culture,  ont accompagné l’artiste à sa dernière demeure. 

Pour le représentant des artistes burkinabè, Kisto Koimbré, cité par Radio Oméga, la musicienne s’en est allée au moment où sa carrière décollait : « au moment où on avait besoin d’elle un peu partout, c’est à ce même moment qu’elle a décidé de partir. C’est tellement brusque et tellement triste. Nous ne sommes pas contents mais qu’est-ce que nous pouvons faire ? Nous devons prier pour elle. Que la terre lui soit légère ».

L’artiste musicienne a été retrouvée morte le samedi dans son domicile. Elle laisse derrière elle trois enfants. Coté artistique, Biba Ouassin s’est révélée aux mélomanes burkinabè en 2009 avec son single « Mousso ». Elle compte à ce jour 3 albums (2013, 2015, 2017).

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé