Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: en 2018, les actions de soutien aux personnes vulnérables s’élèvent à 81 milliards FCFA (AIB)
Football: les Étalons font match nul 0-0 face au Botswana et perdent la première place du groupe I au profit de la Mauritanie
Burkina: l’arrimage du fichier électoral à la base de données de l’Oni inquiète toujours l’opposition politique
Burkina: pose de la première pierre du futur mémorial en hommage au président Thomas Sankara tué il y a 31 ans
Congo-Brazzaville: le gouvernement interdit la vente de bière en promotion
France: 11 morts après les pluies violentes qui se sont abattues sur l’Aude dans la nuit de dimanche 14 à lundi 15 octobre
Nigéria: libération de plus de 800 enfants soldats dans le nord-est du pays
Vatican: l'archevêque salvadorien assassiné Oscar Romero et le pape Paul VI canonisés (RFI)
Francophonie: le français, 5e langue parlée dans le monde avec 300 millions de locuteurs (RFI)
Turquie: le pasteur américain Andrew Brunson a été libéré

CULTURE

Le ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme (MCAT) tient son premier Conseil d’administration du secteur ministériel (Casem) de l’année 2018. Occasion pour le MCAT de passer en revue les grands chantiers réalisés en 2017 afin de consolider les acquis et prendre des résolutions pour améliorer certains résultats en 2018.


Ce premier Casem du MCAT consacre d’une part les actions réalisées en 2017 dont «les performances sont forts appréciables» selon le ministre de la Culture, Issouf Sawadogo. D’autre part, il permettra de planifier les actions majeures de 2018 qui permettront audit ministère, de relever les défis de développement de l’action culturelle et touristique. «Opérationnalisation de la stratégie nationale de la culture et du tourisme pour une optimisation des performances du secteur», est le thème autour duquel, les différents acteurs du secteur culturel vont se pencher et faire des propositions.

Selon Issouf Sawadogo, beaucoup de bonnes choses ont été réalisées et beaucoup d’objectifs ont été atteints en 2017. Toutefois, l’actuel ministre de la Culture estime qu’il y a quelques secteurs qui n’ont atteint que 50% de leurs activités et d’autres entre 60 et 75%. «Ce Casem nous permettra d’évaluer notre performance de l’année 2017 afin de mieux orienter nos actions actuelles et futures pour une participation effective à la dynamique de transformation structurelle de l’économie burkinabè prônée par le Plan national de développement économique et social», a indiqué le ministre Sawadogo.

Sur le dialogue social avec les travailleurs du MCAT, Issouf Sawadogo fait remarquer que le dialogue n’est pas rompu. «Nous avons des propositions concrètes à leurs faire et nous allons échanger avec eux dans les jours à venir», promet le ministre. Ainsi, il est attendu des participants à ce Casem, des recommandations fortes et des résolutions réalistes qui permettront d’atteindre les résultats souhaités en 2018.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé