Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

CULTURE

C’est devant plusieurs invités, constitués de stylistes, d’amateurs de mode, de parents, d’amis et de connaissances que le dépositaire de la griffe « Arten Création », a soufflé sur sa vingtième bougie. Bien vrai qu’il n’était pas question de couper un gâteau d’anniversaire, mais l’occasion fut pour le styliste Arouna Tiendrébéogo de faire montre une nouvelle fois de son savoir-faire en matière de mode. C’était ce vendredi 15 juillet 2016 à Ouagadougou.

 

Défilé de mode, prestations artistiques, cocktail dinatoire. Tel était le menu de cette soirée marquant les 20 ans de carrière de « Arten Création ». Arouna Tiendrébéogo a bien voulu marquer d’une pierre blanche cet évènement.
« Ces 20 ans représentent énormément de choses pour moi notamment des efforts consentis, des difficultés, des hauts et des bas. Et au regard de l’accompagnement reçu et de l’entourage qui n’a cessé de me soutenir, il y a de quoi marquer un arrêt et remercier ces personnes ». Ces propos de Arouna Tiendrébéogo dénotent de l’importance de la célébration de cet anniversaire.

Il était également question, à travers cette célébration de faire le point, sur l’existence de cet institut de mode à l’honneur ce jour. Car comme le souligne son promoteur : « Arten Création, ce n’est pas seulement habiller les uns et les autres, mais c’est aussi la formation de jeunes gens aux métiers de la mode ».C’est en cela que des anciens pensionnaires de la maison, aujourd’hui installés à leur propre compte ont montré à travers des défilés, toute la grandeur de leur talent et de leur savoir-faire en matière de création. Quant à l’hôte du jour, il a présenté à ses convives trois collections toutes aussi particulières les unes que les autres.
En effet, il s’agit de collections qui jalonnent le parcours de M. Tiendrébéogo. La première se présentait comme une sorte de « best of » de ses créations. La deuxième, était consacrée à la présentation de vêtements prêt-à-porter. Et enfin la troisième création présentée au public était sa toute dernière baptisée «Mémoire de femme ».
«Cette dernière a un rapport avec ma défunte mère. Et si aujourd’hui je suis arrivé là où je me trouve, c’est grâce à elle. Alors je me devais de lui rendre un vibrant hommage », explique Arouna Tiendrébéogo. Et d’ajouter que par delà, c’est aussi sa manière à lui de saluer toutes les femmes.

Par ailleurs, le pagne tissé « Faso danfani », était également à l’honneur. Cela s’explique par le fait que l’ensemble des créations de « Arten Création », sont à base de ce pagne tissé traditionnel. La particularité est qu’il dit y apporter une touche beaucoup plus moderne.
En outre, ce fut une célébration certes sobre mais très réussie avec brio. Arouna Tiendrébéogo avait comme parrain le célèbre styliste Pathé’O.
Toutefois, l’heureux élu du jour envisage continuer à batailler fort pour le rayonnement du textile et de la mode burkinabè.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir