Aujourd'hui,
URGENT
France: le jihadiste français Fabien Clain, voix du groupe Daesh qui a revendiqué les attaques du 13 novembre, tué en Syrie (RFI)
Terrorisme: "la France peut intervenir militairement" à la demande du Burkina Faso selon l'Ambassadeur français à Ouagadougou (AIB)
Burkina: le gouvernement burkinabè compte rouvrir les écoles fermées à cause du terrorisme en mettant en route une stratégie
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste

CULTURE

Orange Burkina récidive avec son concept «Indépendance Day 2017». Pour la 2è fois, la compagnie de téléphonie mobile lance à l’occasion de la fête de l’indépendance du Burkina, un single qui prône la cohésion sociale, le respect de l’autorité et des aînés. Lancée le jeudi 7 décembre 2017, l’œuvre a connu la participation des artistes Smarty, Donsharp et Eunice Goula.


Selon Jean-Pierre Madiéga, responsable des segments au niveau de Orange Burkina, «être au cœur de l’essentiel des abonnés de Orange est beaucoup plus important». Et c’est pourquoi ce projet a été une fois de plus reconduit, pour permettre aux burkinabè précisément aux abonnés de Orange de danser aux sons des mélodies du terroir dit-il. L’œuvre a connu la participation de Smarty (lauréat du prix découverte RFI 2015, DonSharpe (reconnu pour ses beaux textes) et la jeune Eunice Goula, la star montante de la musique burkinabè.

«Nous sommes heureux et fiers de pouvoir produire des artistes talentueux pour le bonheur de nos abonnés. Avec cette chanson de ce trio, Orange Burkina veut faire passer un message de paix, de cohésion, de solidarité, un message de fierté pour le pays des hommes intègres»,  a laissé entendre M. Madiéga. Pour Jean-Pierre Madiéga, il  n’y a pas de clivage dans ce message. «On est tous des fils de ce pays et les indépendances nous rappellent à être unis pour pouvoir continuer à construire le Burkina Faso. Et c’est à travers ces artistes que nous voulons faire passer le message dans la joie parce que cela va donner l’occasion à beaucoup de burkinabè de pouvoir danser et de célébrer notre pays», a-t-il ajouté.

Des paroles de cette chanson, on retient qu’on ne doit pas oublier notre passer, on doit être conscient de là où nous sommes afin de se projeter dans l’avenir. Les valeurs que le trio défend dans cette chanson sont entre autres, l’intégrité, le civisme, le retour au respect de l’autorité et de l’aîné.

Pour sa part, Papus Ismaël Zongo dit Papus Zongo, directeur artistique de l’œuvre,  a précisé que ce projet veut rappeler au peuple burkinabè que leur cher pays vient de loin et la seule chose qui puisse le libérer, c’est le travail, l’union sacrée, la solidarité.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé