Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire
Football: la finale de la CAN 2019 opposera le vendredi 19 juillet au Caire, le Sénégal à l'Algérie

CULTURE

La 14è édition de la Foire internationale du livre de Ouagadougou (Filo) s’est ouvert ce jeudi 23 novembre 2017. Durant quatre jours, les acteurs de la littérature vont se pencher sur l’importance du livre dans le cercle familial à travers le thème : «Livre et lecture dans le cadre familial». Pour le ministre burkinabè de la Culture, des Arts et du Tourisme, Issouf Sawadogo, «cette foire se dresse comme un solide baobab à l’ombre duquel viennent se ressourcer tous les amoureux du livre et de la lecture».


Pour Issouf Sawadogo, organiser la 14è édition de la Filo sous ce thème sur la place de la Révolution, symbole de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est significative à plus d’un titre. «D’une part, cela témoigne de la ferme volonté du gouvernement de mettre le livre et la lecture au cœur des préoccupations de développement du Burkina. D’autre part, c’est aussi rapprocher le livre de la population, lui enlever son caractère prétendument élitiste. Chaque citoyen, quelle que soit sa condition sociale a le droit d’accéder au livre, l’un des outils les plus efficaces pour s’informer, se former, se transformer et transformer le monde. D’où le choix de ce site carrefour de la ville de Ouagadougou», a indiqué le ministre Sawadogo. En relation avec le thème de cette édition, Issouf Sawadogo tout en rappelant que la famille constitue la première et la plus importante école de la vie, a souhaité que les participants aient à cœur qu’il est impérieux que le livre joue un rôle fondamental dans la vie des familles.

Représentant son ministre de la Culture et de la Francophonie, Kapieletien Soro, ambassadeur de la Côte d’Ivoire près le Burkina, a indiqué que ce qui important dans le livre, ce n’est pas tant le contenant mais surtout le contenu.

Pour sa part, l’ambassadeur de l’Egypte au Burkina, Anwar Moghith (pays invité d’honneur), a indiqué que cette 14è édition du Filo revêt un double caractère pour son pays. «D’une part, cela est une véritable opportunité pour partager les expériences et nouer de nouveaux partenariats dans le domaine de l’édition littéraire. D’autre part, cela constitue un tremplin pour renforcer les liens de coopération entre l’Egypte et le Burkina», a ajouté le diplomate.

Pour cette édition 2017 du Filo, l’espace enfants s’installera à la Place de la nation et dans le cadre de la médiathèque municipale. En plus des activités traditionnelles composées des volets expositions, conférences et panels, ateliers d’écriture et prix littéraires, la Filo 2017 aura comme innovation majeure, la formation des acteurs et professionnels du livre et techniques d’animation autour du livre de jeunesse par des experts venus de Grenoble.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé