Aujourd'hui,
URGENT
France: le jihadiste français Fabien Clain, voix du groupe Daesh qui a revendiqué les attaques du 13 novembre, tué en Syrie (RFI)
Terrorisme: "la France peut intervenir militairement" à la demande du Burkina Faso selon l'Ambassadeur français à Ouagadougou (AIB)
Burkina: le gouvernement burkinabè compte rouvrir les écoles fermées à cause du terrorisme en mettant en route une stratégie
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste

CULTURE

Le festival « Nuits atypiques de Koudougou » a vécu. Placée sous le thème : « Culture et révolution numérique : perspectives pour les jeunes », cette édition 2016 des NAK a été un succès au regard de l’ambiance, des activités et le monde que le festival aura drainé dans la ville du « cavalier rouge ».

 

Le festival Nuits atypiques de Koudougou qui se veut un cadre international de rencontres et de partages de toutes les formes d’expressions, a une fois de plus, mis la ville de Koudougou quatre jours durant, sous les projecteurs. Parmi les spectacles qui auront retenu l’attention des festivaliers, celle de l’humoriste Gérard Ouédraogo alias « Son Excellence ».

Avec des paroles bien choisies dans un humour aussi instructif qu’on lui reconnait, Gérard Ouédraogo, grand imitateur de l’ancien président Blaise Compaoré, a enflammé la salle de spectacle du Théâtre populaire (TP) de Koudougou par sa prestation le 3 décembre dernier au NAK 2016. Pour l’occasion, Son Excellence use de son pouvoir humoristique pour mettre le doigt sur les plaies de la piraterie des œuvres artistiques et quelques maux qui minent la société burkinabè.

« Waou quel spectacle! Je me suis bien amusé et ce n’est pas le rire qui m’a manqué ce soir. Je ne peux pas m’empêcher de dire merci aux organisateurs », lance un spectateur sans se rendre compte qu’il parlait ainsi au journaliste que je suis. Programmé au même titre que le groupe de zouglou ivoirien les Leaders, Imilo le chanceux, Philomène Nanema, « Son Excellence » a simplement assuré sur les regards de Walib Bara, directeur général du Bureau burkinabè des droits d’auteur, Zêdess, DG du Cenasa, Koudbi Koala, promoteur des NAK et bien d’autres invités de marque. Sous les applaudissements bien nourris des spectateurs, l’artiste fait sa sortie sur scène avec une invite au respect de la chose public et à la protection des œuvres d’esprit.

Abel Azonhandé

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé