Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: 2 bus touchés par les flammes le 24 février dans un incendie sur le nouveau site de la Direction générale de la police municipale.
Sanmatenga: 3 policiers et 1 civil tués le 24 février dans une embuscade tendue par des individus armés sur l’axe Pissila-Gibga.  
Ouahigouya : le corps sans vie d’un attaché d'éducation retrouvé après une attaque terroriste le 22 février dans le village de Samboulga. 
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 

CULTURE

L’artiste musicienne Wedra signe son grand retour sur la scène musicale avec un nouvel album. L’opus de huit titres a été présenté à la presse le 30 novembre 2016 au jardin de la musique le Remdoogo de Ouagadougou.

 

Après cinq années passées au laboratoire de la musique, Wedra revient sur la scène musicale avec « Wend maana néré ». L’artiste avait observé une pause pour « organiser sa carrière musicale et sa vie familiale »,confie-elle. Des années durant lesquelles elle se forme en technique vocale, en gospel, en piano et guitare. Toute chose qui redonne une nouvelle orientation à son style musicale. Désormais, Wedra compte valoriser la musique du terroir.

« Je n’oublie jamais d’où je viens. Je suis Yadga du Yatenga donc je mets en valeur le Liwaga pour le plaisir et le bonheur de mes fans », explique l’artiste avec fierté. Avec ce nouvel album, Wedra compte conquérir les grandes scènes internationales. Afin de donner une coloration assez particulière à ce nouveau bébé, Wedra s’est offert les services de deux arrangeurs, à savoir Kévinson et Prince Edouard Ouédraogo.

« Wend maana néré » est un savant dosage de sonorité traditionnelle et urbaine. Dieu aurait pu être son nom de baptême et les mélomanes n’auraient trouvé à redire, tant son nom est omniprésent dans les compositions de l’artiste. L’amour, le succès, l’espoir, la chance sont autant de thèmes abordés par Wedra dans cet opus

« Coller serré », « Duuny là woto », « Enfants de la rue », « Espoir », « Djougouya », « Zounongo », « Viens danser » sont entre autres titres de cet album. Le titre éponyme qui a donné son nom à l’album « Wen maana néré » qui signifie « Dieu a fait grâce », parle du mariage qui selon l’artiste, reste sacré et « toutes femmes méritent de connaitre le jour de son mariage ».

Abel Azonhandé  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé