Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

CULTURE

Le comité d’organisation de Folies de mode était face aux médias ce lundi 9 novembre 2016. Il s’agissait à l’occasion de ce point de presse de communiquer sur les nouvelles dispositions prises pour la tenue de l’édition 2016 de ce rendez-vous de la mode vestimentaire.

 

Cette 8e édition de Folies de mode est placée sous le thème « La mode africaine et l’industrialisation ». Pour le promoteur de cet évènement, le styliste Sébastien Bazemo, dit Bazemsé, il s’agit mener des réflexions car «les créateurs ont besoin de mettre en valeur leurs produits et surtout être à mesure de vendre leurs modèles».

C’est finalement les dates du 17 et 19 novembre prochain qui ont été retenu par le comité d’organisation de l’évènement, au lieu des 10, 11 et 12 novembre comme initialement prévu. Par conséquent, le programme connaitra quelques changements. Comme le confie Bazemsé « Nous avons jugé utile de repousser la date pour une meilleure communication sur cet évènement. Malheureusement, il ne sera plus question de parler de conférence débat sur le thème retenu, à cause de la non disponibilité de la conférencière ».

Folies de mode 8 sera teinté d’une innovation majeure : celle d’aller au contact du public, à travers un défilé le 17 novembre du côté du rond-point de la Patte d’oie. Pour le promoteur, «notre vision par le biais de ce défilé en pleine rue est d’apporter la mode vers la population, afin de montrer que la mode c’est l’affaire de tous. Aussi, nous avons comme objectif la recherche de l’inspiration».

Comme à l’accoutumée, Folies de mode connaitra la participation de nombreux créateurs et stylistes burkinabè et d’autres contrées. Cette année prendront part à la fête de la mode vestimentaire  des stylistes du Tchad, du Gabon, du Bénin et de la Côte d’Ivoire.

Pour Bazemsé, cette initiative permet également de faire découvrir de nouvelles perles de la mode et surtout faire ressortir de nouvelles créations pour les consommateurs, qui ont un goût avancé de la mode. C’est ainsi que pour ce 8e rendez-vous, sera mise sous les feux des projecteurs une jeune créatrice burkinabè Ouatt Afrika.

Tout en faisant la promotion de la mode africaine et celle du Burkina Faso de façon particulière,  le comité d’organisation a à cœur « de proposer des tenues que tout le monde peut porter et non des tenues pour des expositions».

Folies de mode 8, dont le clou interviendra le 19 novembre, à la salle des fêtes de Ouaga 2000, au cours d’une soirée de prestige, a comme parrain le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme Tahirou Barry.

Guy Serge Aka

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé