Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

CULTURE

Plus qu’un concert, ce fût simplement un moment de communion entre Alpha Blondy et ses fans ce vendredi 30 septembre 2016 au stade municipal de Ouagadougou.

 

 

Comme tous les fans de la star du reggae, dame Bationo née Kamouni, âgée de 87 ans, a tenu à suivre le concert d’Alpha Blondy. Venue de Réo (ville située à plus de 100 km de Ouagadougou), accompagnée par son fils et sa petite fille spécialement pour suivre le concert, cette « Mamie» qui tient à peine debout a été reçue par Alpha Blondy juste après son concert. « A son anniversaire, il suffit de lui offrir un CD d’Alpha Blondy et sa fête est gagnée. Au village on l’appelle Alpha Blondy tellement elle aime l’artiste », témoigne son fils.

Comme dame Bationo, un malvoyant est venu acheter quatre tickets de 5.000 FCFA pour lui et deux autres. Comme l’a dit « Jagger » lui-même au cours de son spectacle, « Dieu s’est laissé vaincre par son amour ».

2

Prévu pour 19h, c’est finalement à 21h que démarre le concert tant attendu organisé par « Biz’art Production » de Salfo Soré dit « Jah Press ». Décor, son, lumière, tout était au rendez-vous pour ce rendez-vous. C’est l’artiste reggae burkinabè Jah Verity qui ouvre « les hostilités » pendant 15 mn de prestation époustouflante. Il sera suivi par le griot au mégaphone Sana Bob, puis de Sam’k le Jah avec lequel le public du stade municipal chante en chœur le «Ditanyè», l’hymne national du Burkina Faso.

Que d’émotions !

A 22h30mn, le podium change de décor. Le Solar Système, l’orchestre d’Alpha Blondy s’installe, on attend plus que le « Pape » pour célébrer la messe. Une quinzaine de minutes plus tard, avec des mots bien choisis, Big Ben, le présentateur du spectacle annonce l’arrivée d’Alpha Blondy. C’est le délire total dans la cuvette d’un stade plein comme un œuf. « L’Eternel est mon berger » est son titre introductif repris en chœur par les milliers de fans, comme dans une cathédrale.

1

De « Jérusalem » en passant par « Cocody Rasta », Politiqui » à « Merci », Alpha Blondy égrène une bonne vingtaine de chansons de son répertoire. Alors que le public réclame des chansons comme « Thomas Sankara » et « Au clair de la lune », Alpha Blondy lance un message qui, à la fin du spectacle, aura retenu l’attention des mélomanes : « je ne suis pas venu pour détruire ce que je ne peux pas arranger. Donc je ne chanterai pas des chansons qui vont blesser certains burkinabè. C’est un message de paix, de pardon et de réconciliation que j’apporte à ce peuple meurtri ».

Ils ont dit…

Sana Bob, artiste musicien

«Je tiens à dire merci à Biz’art production grâce à qui nous avons communié avec notre peuple. Grâce à Alpha aujourd’hui, je chante en mooré. Je lui dis merci et que Dieu lui donne longue vie.»

Madess, artiste musicien

«J’ai vu un bon spectacle de quelqu’un qui du haut de ses 64 ans est resté lucide et très en forme sur scène et qui est toujours dans un esprit de réconciliation, d’une Afrique qui gagne, qui avance et une Afrique d’amour et de paix. Je crois que c’est ça le reggae. C’est le « Peace and love ».

Omar Razack Tabsoba,

«Il nous a fait rêver. C’est un grand homme et que Dieu lui donne beaucoup de santé, le bénisse et qu’il continue de faire rêver l’Afrique et le monde entier. C’est un homme responsable de par son message qui dit qu’il ne faut pas détruire ce que vous ne pouvez pas arranger.»

Adama Kaboré

«C’est un concert qui nous a fait beaucoup plaisir parce qu’il y a longtemps que j’attendais ce concert.»

Mme Tinto

«C’est un concert qui m’a permis de me recréer. Moi je n’ai pas été déçue et je crois que le message est passé et est très instructif. Il est venu prôner l’union et il est temps donc que toutes les filles et fils du Burkina se donnent les mains pour le développement de ce pays.»

Abdoulaye Porgo dit « Sougoura »

«Ce concert nous a donné beaucoup de nouvelles idées. Nous souhaitons qu’il y ait ce genre d’évènement ne serait-ce qu’une fois dans l’année.»

Abel Azonhandé

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé