Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: 2 bus touchés par les flammes le 24 février dans un incendie sur le nouveau site de la Direction générale de la police municipale.
Sanmatenga: 3 policiers et 1 civil tués le 24 février dans une embuscade tendue par des individus armés sur l’axe Pissila-Gibga.  
Ouahigouya : le corps sans vie d’un attaché d'éducation retrouvé après une attaque terroriste le 22 février dans le village de Samboulga. 
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 

CULTURE

Du 10 au 22 août 2016, s’est tenu à Cotonou au Bénin, l’Atelier Africain du Design. Cet atelier a réuni 26 participants composés de photographes, tisserands et de designers venant du Burkina Faso, du Bénin, de la Belgique et de la France. A la fin des travaux, une sélection finale des meilleures prises a eu lieu et ont fait l’objet d’une exposition du 16 au 21 septembre 2016 toujours au Bénin. Parmi ces œuvres figure celle du Burkinabè Warren Saré.

 

Les travaux de cet atelier ont porté sur deux thèmes à savoir « L’Incivisme » qui fait référence aux mythes et mystères du Bénin et singulièrement de la ville historique d’Abomey et « La porte noir » qui appelle à un renouveau culturel empreint de militantisme.  Tous ces deux thèmes ont été retenus pour l’exposition finale qui a eu lieu au « Centre des Unités de Cotonou ». Pour M. Saré, une porte noire  symbolise la « purification » des Africains qui devront prendre désormais leur destin en main. Une œuvre qui a retenu l’attention et séduit les organisateurs qui ont décerné une attestation à l’artiste. Warren Saré compte faire le tour des festivals pour promouvoir ce chef-d’œuvre.

Les mêmes types et formats d’activités ont également été réalisées par les tisserands et les designers, chacun dans son domaine. Il faut préciser que la première semaine de cet atelier s’est déroulée à Abomey sur le site du palais du roi Agonglo et la seconde à Cotonou.

????????????????????????????????????

Warren saré recevant son attestation

Concernant les activités photographiques, elles ont consisté en des prises de vue thématiques et en des séances de sélection et de critique d’images avec des experts venus de Bruxelles. Des moments d’échanges avec les tisserands ainsi que les designers dont le burkinabè Vincent Bayilou, ont également meublé l’atelier.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé