Aujourd'hui,
URGENT
Economie: au 31 janvier 2017, les chèques impayés émis au profit de l’Etat burkinabè représentait un montant de plus de 36 milliards de FCFA
Cameroun:  deux militants du RDPC tués, le gouvernement accuse les séparatistes (RFI)
Minefid: le gouvernement va recruter "un personnel d’appoint constitué de retraités et de volontaires" pour suppléer les grévistes
Sport: la Burkinabè Marthe Koala a remporté l’heptathlon au meeting des épreuves combinées de Kladno en République Tchèque
Burkina: plus de 315 000 candidats ont débuté ce lundi 18 juin les épreuves écrites du 1er tour du  BEPC
Ouagadougou: le développement du sport et des loisirs au cœur d’un séminaire international à Ouagadougou du 18 au 20 juin
Colombie: victoire du candidat de droite, Ivan Duque à la présidentielle (RFI)
Inde: le gouvernement annonce la reprise des opérations militaires au Cachemire
Minefid: les syndicats maintiennent leur première semaine de grève du 18 au 22 juin 2018
Nigéria: au moins 31 morts dans des attaques suicide dans le nord-est

CULTURE

Du 17 au 28 août prochain, se tient dans la capitale burkinabè la 14ème édition du Festival scientifique et culturel des clubs Unesco universitaires de l’Afrique de l’ouest (Fescuao). La cérémonie d’ouverture a eu lieu ce samedi 19 août 2017 en présence du représentant du ministre en charge de l’Enseignement scientifique, Urbain Couldiaty.

Désireux d’apporter sa contribution à l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD), le Fescuao organise cette édition sous le thème «Rôle et responsabilité de la jeunesse dans l’atteinte des objectifs du développement durable dans l’espace Cedeao». Autour de cette thématique générale, se dérouleront des conférences et différentes communications présentées par chaque pays participants. Cette activité, placée sous le haut patronage du président du Faso, marque le 30ème anniversaire du Festival.

Selon le secrétaire général du Fescuao, Steve Aklesso Tebie, cette 14ème édition servira à la fois de cadre de discussions et d’échanges permettant à la jeunesse universitaire ouest africaine de s’approprier les ODD. Avec pour mission de contribuer à la promotion de l’unité et l’intégration africaine par le biais de la science, de la culture, aux dires de M. Tebie, le Fescuao ne cesse d’œuvrer pour la consolidation de la paix en Afrique et dans le monde. «Notre continent rencontre d’énormes défis qu’il doit relever avec une jeunesse consciente. Ces défis ne peuvent être relevés que dans l’unité, la cohésion et la compréhension mutuelle», a-t-il précisé. En cela, dit-il, le Fescuao est un véritable outil qui favorise la découverte de l’autre et le brassage culturel.

Et pour Urbain Couldiaty, représentant du ministre en charge de l’Enseignement supérieur, 14 éditions signifient plusieurs actions de renforcement des capacités des jeunes, de sensibilisation au civisme, à la paix et de promotion de l’intégration sous régionale. Il a indiqué que cette édition se tient sous un thème évocateur. De ses explications, il ressort que les conférences, les panels et les ateliers de formation sont des activités qui sont en phase avec la vision de l’enseignement supérieur au Burkina Faso.

M. Couldiaty a, de ce fait, exhorté les participants à pousser loin leur réflexion en vue d’aboutir à des conclusions et à des recommandations pertinentes à même de permettre au Festival de se pérenniser mais aussi aux universités des différents pays d’améliorer leurs prestations à l’endroit des jeunes.

A noter que cette édition réunira plus de 400 étudiants pendants une dizaine de jours pour des activités scientifiques, socio-culturelles et de renforcement de capacités des jeunes en leadership. Créé à Ziniaré en 1987 par un groupe d’étudiants de la sous-région, le Fescuao est une organisation panafricaine d’intégration qui regroupe les étudiants des universités du Bénin, Burkina Faso, Cote d’Ivoire, Mali, Niger et du Togo.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

La mise en œuvre des recommandations de la conférence nationale des forces vives de la nation sur le système de rémunération des agents publics de l’Etat peut-elle mettre fin aux grèves à répétition au Burkina?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé