Aujourd'hui,
URGENT
Nécro : décès ce 18 novembre à Abidjan de Youssouf Ouédraogo, ancien Premier ministre et ancien ministre des Affaires étrangères.
Filo 2017: la 14e édition placée sous le thème "livre et lecture dans le cadre familial"(23 au 26 novembre)
Zimbabwe: Le président Robert Mugabe a fait sa première apparition publique depuis le coup de force de l'armée
Burkina Faso: Blaise Compaoré sort de son silence et dément tout lien avec les terroristes basés au Sahel 
Soum: au moins 6 morts dans une nouvelle attaque ce vendredi 17 novembre
Filo 2017: rapprocher le livre du cadre familial
Léo: une personne tuée, 8 millions de FCFA et du matériel militaire emportés dans un braquage (AIB)  
UACO 2017: Les échanges porteront sur les médias sociaux et la formation des opinions en Afrique ( du 16 au 18 novembre)  
Zimbabwe: Morgan Tsvangirai, le chef de l’opposition politique appelle le président Mugabe à rendre le tablier
Etats généraux de la: 983 jeunes réfléchissent sur les freins à l’épanouissement de la jeunesse  

CULTURE

Les organisations professionnelles des médias et d’entrepreneurs culturels lèvent les sanctions qu’ils avaient prisent contre les membres d’un regroupement d’artistes musiciens après l’agression du animateur de Radio Oméga en fin juin.

Après l’agression 28 juin 2017 d’un animateur de radio Oméga par des artistes regroupés au sein de la Coalition pour la renaissance artistique au Burkina Faso (Cora-BF), et qui lui reprochaient de ne pas diffuser suffisamment de musique burkinabè, des organisations professionnelles de médias ont pris des mesures austères à l’encontre des «agresseurs».

Les organisations des médias décidaient ainsi de suspendre la diffusion sur les antennes des œuvres et des activités de promotion de tous les artistes impliqués dans cette agression jusqu'à nouvel ordre. Ils avaient aussi décidé de boycotter toutes les activités de la Cora-BF. Ce jeudi 17 août 2017, ils annoncent qu’ils mettent fin à ces sanctions.

Et cela, parce que «les membres de la Cora-BF ont fait amende honorable de leur acte», qu'un «collectif des artistes avec à leur tête des pionniers de la musique Burkinabè ont entrepris une médiation», et que «des structures administratives (CSC, BBDA) ont entrepris des concertations suivies de médiation».

«Les organisations professionnelles des médias et d’entrepreneurs de spectacles se sont réunies et ont décidé la levée des différentes mesures suspensives adoptées suite à l’agression de Ahmed Kossa, à compter de la date de publication de la présente déclaration», conclut une déclaration parvenue à Fasozine.

Tout en souhaitant que de tel acte ne se reproduise plus dans un organe de presse au Burkina Faso, ces organisations précisent qu’elles «se gardent de toute interférence dans la procédure judiciaire» engagée par Radio Oméga.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires  

#4 serrurerie 08-09-2017 09:25
Impatient de lire votre prochain article comme souvent.
Citer
#3 serrurier 27-08-2017 16:46
Sujet quelques peu compliqué à déchiffrer cependant extrêmement enrichissant
Citer
#2 serrurerie Paris 27-08-2017 16:15
Article un peu long à lire mais vraiment intéressant
Citer
#1 guide sonorisation 26-08-2017 04:45
Tout est parfaitement expliqué dans ccet article,
merci la team
Citer