Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

CULTURE

Le pagne traditionnel Bobolais « Koko Dunda » fait l’objet de marketing  à la faveur de la manifestation culturelle « Bobo FashionWeek 2017 », consacrée à la mode. Du 13 au 15  juillet 2017 des stylistes et modélistes professionnels, issus de divers horizons,  vont  rivaliser d’habileté et de talents, pour mettre le pagne« Koko Dunda » en valeur.  Une initiative du styliste Bazem’sé, Sébastien Zita Baziémo à l’état civil.

La cérémonie d’ouverture a eu lieu ce jeudi 13 juillet en présence de Chantal Diallo, l’épouse du président de l’Assemblée nationale, et de Lassiné Diawara, respectivement marraine et patron de la première édition de « Bobo FashionWeek 2017 ».

Le pagne baptisé Koko Dunda, jadis délaissé et réservé aux couches démunies, magnifié  par les stylistes et modélistes à l’occasion de l’acte un de «Bobo FashionWeek 2017». Heureux, le 4ème adjoint au maire de Bobo, Alain Sanou, a laissé comprendre que désormais le pagne « Koko Dunda » est à la population de Sya ce que le «Jean» est aux Américains.

Non sans avoir reconnu le génie du stylise Bazem’sé, promoteur de ce évènement culturel exclusivement consacré à la mode. Désormais «Bobo FashionWeek» se tiendra chaque année, selon  son promoteur, le styliste burkinabé Bazem’sé.

En homme d’affaire averti, le patron de  l’évènement, par ailleurs président de la délégation régional de la Chambre de commerce, Lanciné Diawara, estime qu’en plus de l’aspect culturel, il faut prendre en compte l’aspect économique. « Quand vous lancez un produit, il faut qu’il réponde aux exigences et aux goûts du marché », a-t-il précisé.

Pour sa part la marraine, Chantal Diallo, est d’avis que, la promotion de ce pagne contribuera à faire travailler les artisans locaux et à exprimer la préférence nationale dans le style vestimentaire.

D’ailleurs, Chantal Diallo a profité de la tribune de « Bobo FashionWeek » pour témoigner sa reconnaissance et  adresser ses encouragements aux femmes  battantes et entreprenantes qui tissent et teignent les pagnes au Burkina Faso.

 * Correspondant à Bobo-Dioulasso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir