Aujourd'hui,
URGENT
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire
Burkina: l'armée pilonne des bases terroristes à Pama et à Gayeri (Etat-major)
Evènement: : les présidents Akufo Addo du Ghana et Issoufou du Niger attendus au Rebranding Africa Forum de Ouagadougou.   
Terrorisme:: 8 personnes tuées dans la nuit du 14 au 15 septembre 2018 dans une double attaque dans la Région de l'Est. 
France: Emmanuel Macron reconnaît le rôle de l'Etat dans la mort de Maurice Audin
Ghana: Kofi Annan repose désormais au cimetière militaire d’Accra
Karangasso-Vigué: trois morts et une dizaine de blessés après des affrontements entre Dozo et Koglweogo (RTB)

Au premier plan, Fatouma Coulibaly, promotrice du festival Kotto (Ph.SM)

CULTURE

Le festival Kotto de Banfora est un événement culturel qui vise la valorisation du patrimoine culturel et la pérennisation d’un instrument musicale ancestrale le « Kotto ». Initié par Iwili communication, le festival Kotto est, selon la promotrice Fatouma Coulibaly, un espace d'échange et de rencontres musicales pour les musiciens de la sous-région.


Premier du genre à Banfora, Le Festival Kotto se tient du 20 au 23 juillet 2017 avec pour thème : « Rôle de la femme dans la promotion de la culture ». Cinq jours durant, les festivaliers auront droit à des plateaux artistiques, des espaces gastronomiques, un concours d’art culinaire ainsi que des rencontres avec des entrepreneurs Maaya. Des Maliens, Ivoiriens, Ghanéens et Togolais ont manifesté leur intérêt pour ce festival selon les promoteurs.  

Autre activité majeur du festival kotto, la rencontre professionnelle entre les experts du Bureau burkinabè des droits d’auteurs, les artistes musiciens et les tenanciers de maquis. Au menu des échanges la mobilisation des droits d’auteur auprès des tenanciers de maquis mais aussi, la redistribution de ces droits d’auteur aux artistes musiciens.
Le président du conseil régionale des Cascades, N’golo Drissa Ouattara, est le parrain de cette première édition festival Kotto.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir