Aujourd'hui,
URGENT
Nécro: Décédé ce 18 février, le cinéaste Idrissa Ouédraogo sera inhumé le mardi 20 février au cimetière de Gounghin
Cinéma : le cinéaste burkinabè Idrissa Ouédraogo est décédé ce dimanche 18 février 2018 à Ouagadougou. 
Football: Les Étalons rétrogradés au 9e rang africain et classés 57e au niveau mondial (Classement Fifa février 2018)
Ethiopie: démission du Premier ministre Hailemariam Desalegn
Burkina: Une marche le 15 mars contre «le pillage du foncier» par les sociétés immobilières (AIB)
Afrique du Sud: Cyril Ramaphosa endosse les habits de président après la démission de Zuma
Allemagne: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, se rend à Munich pour la 54ème Conférence sur la sécurité.
Présidence: Domba Jean Marc Palm, directeur de recherche à la retraite,  nommé Président du Haut Conseil du dialogue social.
Présidence: le journaliste Auguste Marie Romain Bambara nommé directeur de la Communication de la présidence du Faso.
Justice: L’audience devant examiner la demande d’extradition de François Compaoré initialement prévue le 7 mars a été reportée au 28 mars 

Au premier plan, Fatouma Coulibaly, promotrice du festival Kotto (Ph.SM)

CULTURE

Le festival Kotto de Banfora est un événement culturel qui vise la valorisation du patrimoine culturel et la pérennisation d’un instrument musicale ancestrale le « Kotto ». Initié par Iwili communication, le festival Kotto est, selon la promotrice Fatouma Coulibaly, un espace d'échange et de rencontres musicales pour les musiciens de la sous-région.


Premier du genre à Banfora, Le Festival Kotto se tient du 20 au 23 juillet 2017 avec pour thème : « Rôle de la femme dans la promotion de la culture ». Cinq jours durant, les festivaliers auront droit à des plateaux artistiques, des espaces gastronomiques, un concours d’art culinaire ainsi que des rencontres avec des entrepreneurs Maaya. Des Maliens, Ivoiriens, Ghanéens et Togolais ont manifesté leur intérêt pour ce festival selon les promoteurs.  

Autre activité majeur du festival kotto, la rencontre professionnelle entre les experts du Bureau burkinabè des droits d’auteurs, les artistes musiciens et les tenanciers de maquis. Au menu des échanges la mobilisation des droits d’auteur auprès des tenanciers de maquis mais aussi, la redistribution de ces droits d’auteur aux artistes musiciens.
Le président du conseil régionale des Cascades, N’golo Drissa Ouattara, est le parrain de cette première édition festival Kotto.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir