Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: dans une déclaration, les évêques invitent les fidèles à prier pour la paix durant tout le mois de février 2019
RDC: la Cour constitutionnelle confirme la victoire de Tshisekedi, Fayulu se proclame président
Mali: huit Casques bleus ont été tués dans l'attaque terroriste d'un camp de la mission de l'ONU dans le nord-est du pays
Football: Salitas FC se qualifie pour la phase de poule de la Coupe de la confédération Caf en battant Al Nasr (3-1)
Orodora: 5 morts dans un affrontement entre la police et des jeunes 
Burkina: dans l'attente de la nomination d'un Premier ministre, le président charge l'équipe sortante d'expédier les affaires courantes
USA: le prochain sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un prévu fin février, le lieu pas encore précisé (Maison Blanche)
France: Alexandre Benalla a été mis en examen pour «usage public et sans droit d'un document justificatif d'une qualité professionnelle»
Burkina: le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba a présenté sa démission et celle de son gouvernement au président du Faso qui l'a accepté
RDC: l'Union africaine demande «la suspension de la proclamation définitive» des résultats

CULTURE

Après «Plus d’amour», l’artiste burkinabè Awa Melone continue son chemin avec «Tama». Un album de 10 titres auto-produit par l’artiste avec lequel, elle compte se positionner de la meilleure des manières sur l’échiquier musical national et international. L’œuvre a été présentée à la presse le vendredi 5 mai 2017 à Ouagadougou.


C’est en 2007 qu’elle s’est révélée au public burkinabè à travers son album «Plus d’amour». Aujourd’hui, elle revient avec un deuxième opus intitulé «Tama» qui signifie en langue bambara «la marche». Pour Awa Bakayoko plus connue sous l’appellation d’Awa Melone, «c’est une façon de dire que je continue ma marche, mon aventure vers des lendemains meilleurs».

Enregistré à cheval entre trois studios, «Tama» a bénéficié du doigté magique de grands noms de la musique burkinabè tels que Sosthène Yaméogo, Bernard Yaméogo, Ulrich Ouédraogo etc. «Tama» est inspiré de la musique manding dans lequel l’artiste intègre des notes de bluz, de jazz, de funk et de RNB. Un mélange de sonorités qui à l’écoute, donne de la Word musique basée sur la basse et la percussion, instruments favoris de l’artiste. Ce sont entre autre des titres tels que «Doussou kassi», «Kanou gnongon», «Y kabré», «Tama» le titre éponyme qui a donné son nom à l’album, «Massinotè», «Toi et moi», «Toumalon», «S’Amuser»…

Deux collaborations figurent sur cet album avec Kassoum Coulibaly dans le titre «Toi et moi» et Greg le Burkimbila dans «s’Amuser». Dotée d’une voix suave, Awa Melone qui a fait ses armes dans les chœurs, auprès des artistes tels que Bêta Simon, Tiken Jah Fakoly, Fadal Dey du côté de la Côte d’Ivoire, compte imposer «Tama» sur l’échiquier musical national et international. Le travail de création et de production fini, il ne reste plus qu’aux mélomanes de consommer l’œuvre sans modération.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

L’instauration de l’état d’urgence dans certaines régions du Burkina contribuera-t-elle a résoudre la question du terrorisme?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé