Aujourd'hui,
URGENT
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire
Burkina: l'armée pilonne des bases terroristes à Pama et à Gayeri (Etat-major)
Evènement: : les présidents Akufo Addo du Ghana et Issoufou du Niger attendus au Rebranding Africa Forum de Ouagadougou.   
Terrorisme:: 8 personnes tuées dans la nuit du 14 au 15 septembre 2018 dans une double attaque dans la Région de l'Est. 
France: Emmanuel Macron reconnaît le rôle de l'Etat dans la mort de Maurice Audin
Ghana: Kofi Annan repose désormais au cimetière militaire d’Accra
Karangasso-Vigué: trois morts et une dizaine de blessés après des affrontements entre Dozo et Koglweogo (RTB)

CULTURE

Après «Plus d’amour», l’artiste burkinabè Awa Melone continue son chemin avec «Tama». Un album de 10 titres auto-produit par l’artiste avec lequel, elle compte se positionner de la meilleure des manières sur l’échiquier musical national et international. L’œuvre a été présentée à la presse le vendredi 5 mai 2017 à Ouagadougou.


C’est en 2007 qu’elle s’est révélée au public burkinabè à travers son album «Plus d’amour». Aujourd’hui, elle revient avec un deuxième opus intitulé «Tama» qui signifie en langue bambara «la marche». Pour Awa Bakayoko plus connue sous l’appellation d’Awa Melone, «c’est une façon de dire que je continue ma marche, mon aventure vers des lendemains meilleurs».

Enregistré à cheval entre trois studios, «Tama» a bénéficié du doigté magique de grands noms de la musique burkinabè tels que Sosthène Yaméogo, Bernard Yaméogo, Ulrich Ouédraogo etc. «Tama» est inspiré de la musique manding dans lequel l’artiste intègre des notes de bluz, de jazz, de funk et de RNB. Un mélange de sonorités qui à l’écoute, donne de la Word musique basée sur la basse et la percussion, instruments favoris de l’artiste. Ce sont entre autre des titres tels que «Doussou kassi», «Kanou gnongon», «Y kabré», «Tama» le titre éponyme qui a donné son nom à l’album, «Massinotè», «Toi et moi», «Toumalon», «S’Amuser»…

Deux collaborations figurent sur cet album avec Kassoum Coulibaly dans le titre «Toi et moi» et Greg le Burkimbila dans «s’Amuser». Dotée d’une voix suave, Awa Melone qui a fait ses armes dans les chœurs, auprès des artistes tels que Bêta Simon, Tiken Jah Fakoly, Fadal Dey du côté de la Côte d’Ivoire, compte imposer «Tama» sur l’échiquier musical national et international. Le travail de création et de production fini, il ne reste plus qu’aux mélomanes de consommer l’œuvre sans modération.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir