Aujourd'hui,
URGENT
Espagne: retrait du mandat d'arrêt international contre Carles Puigdemont
Burkina: Ouagadougou va abriter du 23 au 27 juillet prochain la 24e édition  de la tranche commune entente
Burkina: Augustin Loada revient sur le devant de la scène avec le MTT, un  mouvement d'éveil citoyen 
Coopération: le 7ème Traité d’amitié et de coopération (TAC) Burkina Faso – Côte d’Ivoire se tiendra à Yamoussoukro du 23 au 27 juillet 2018
Android: l'Union européenne condamne Google à une amende record de 4,34 milliards d'euros (RFI)
Soum: le chef de Hocoulourou et un paysan tués par « des individus armés non identifiés» (ministère de la sécurité)
Burkina: l’armée démantèle plusieurs bases terroristes sur la bande transfrontalière nord et interpelle 60 suspects
Burkina: la douane et la DGTTM, sont respectivement 2e et 3e parmi les services les plus corrompus (Ren-Lac)
Burkina: la police municipale, service public le  plus corrompu en 2017 (Rapport Ren-lac)
Mali: 1 mort et 6 blessés dans l'accident d'un véhicule du Bataillon Gondaal 3 

CULTURE

Le samedi 25 mars 2017 s’est déroulée la grande finale du concours de lecture organisée à l’occasion de la semaine de la langue française et de la Francophonie par l’Institut français de Ouagadougou. Pour cette édition 2017, Delphine Sangwumukunzi est la grande gagnante d’une compétition très relevée. Elle est ainsi la meilleure des filles qui a surclassé les garçons à la finale de ce concours de lecture.


Ils étaient deux lecteurs et sept lectrices qui se sont exercés à faire vivre le contenu de certains romans de référence à un public averti. D’ailleurs, celui-ci pouvait manifester son adhésion en brandissant un carton blanc ou un carton rouge lorsqu’il n’était pas d’accord pour la présentation du texte.

Dans une salle très attentive et bercée par les notes de la kora, ce sont les filles qui ont fait montre d’une grande maîtrise de langue de Molière.

Elles ont relégué au second plan les deux garçons qui, pourtant, avaient séduit à l’épreuve des éliminatoires.

En effet de 34 inscrits au départ, le jury avait d’abord procédé à des éliminatoires. C’est de ce tamis que sont sortis les neuf finalistes de samedi dernier. Ils ont participé à la célébration de la langue française en montrant toute sa richesse, que ce soit le charme de ses sons, la beauté des images qu’elle peut peindre, les émotions qu’elle peut susciter.

Venus de divers horizons (Afrique, Caraïbes, Canada, France etc.) les différents candidats sont repartis avec plusieurs lots de l’Institut Français et ses partenaires qui promettent faire davantage à la prochaine édition.

Quant à la lauréate, elle dit être très heureuse de remporter cette édition et promet de revenir avec plus de maitrise pour peu qu’on les rappelle.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Dans une interview accordée à des chaines de télévision le 24 juin 2018, le président Roch Marc Christian Kaboré promet de mettre fin à l’incivisme et à la défiance de l’Etat, en appliquant la loi dans toute sa fermeté. En a-t-il les moyens?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé