Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le 5ème recensement général de la population se tiendra cette année (Conseil des ministres)
Liberia: La présidente sortante Sirleaf dit non à son exclusion du parti (UP), tout en promettant de faire appel de cette décision (koaci.c
Boussé: Un élève blessé par balle, alors qu’il prenait part à une manifestation de soutien aux enseignants
G5 Sahel: la Mauritanie supprime le visa d’entrée imposé aux Burkinabè
Chan 2018: Les Étalons locaux font match nul 0-0 face à l'Angola comptant dans la 1ere journée de la poule D
Burkina: Le Syndicat des travailleurs de la Santé humaine et animale annonce une grève d’avertissement de 24 heures le 31 janvier
Politique: Le groupe parlementaire du CDP  a promis revenir sur le code électoral de 2015 qui a exclu leur président Eddie Komboigo
Liberia: la présidente sortante, Ellen Sirleaf exclue pour avoir «violé la Constitution du parti» (RFI)
Djibo: les populations ont marché pour exiger la libération du Dr Ken Elliot enlevé il y a deux ans de cela 
Burkina: La direction des impôts devra mobiliser la somme de 918 milliards de F CFA au profit du budget de l'Etat

CULTURE

Le samedi 25 mars 2017 s’est déroulée la grande finale du concours de lecture organisée à l’occasion de la semaine de la langue française et de la Francophonie par l’Institut français de Ouagadougou. Pour cette édition 2017, Delphine Sangwumukunzi est la grande gagnante d’une compétition très relevée. Elle est ainsi la meilleure des filles qui ont surclassé les garçons à la finale de ce concours de lecture.


Ils étaient deux lecteurs et sept lectrices qui se sont exercés à faire vivre le contenu de certains romans de référence à un public averti. D’ailleurs, celui-ci pouvait manifester son adhésion en brandissant un carton blanc ou un carton rouge lorsqu’il n’était pas d’accord pour la présentation du texte.

Dans une salle très attentive et bercée par les notes de la kora, ce sont les filles qui ont fait montre d’une grande maîtrise de langue de Molière. Elles ont relégué au second plan les deux garçons qui, pourtant, avaient séduit à l’épreuve des éliminatoires. En effet de trente-quatre inscrits au départ, le jury avait d’abord procédé à des éliminatoires. C’est de ce tamis que sont sortis les neuf finalistes du samedi dernier. Ils ont participé à la célébration de la langue française en montrant toute sa richesse, que ce soit le charme de ses sons, la beauté des images qu’elle peut peindre, les émotions qu’elle peut susciter.

Venus de divers horizons (Afrique, Caraïbes, Canada, France etc.) les différents candidats sont repartis avec plusieurs lots de l’Institut Français et ses partenaires qui promettent faire davantage à la prochaine édition. Quant à la lauréate, elle dit être très heureuse de remporter cette édition et promet de revenir avec plus de maitrise pour peu qu’on les rappelle.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir