Aujourd'hui,
URGENT
France: le jihadiste français Fabien Clain, voix du groupe Daesh qui a revendiqué les attaques du 13 novembre, tué en Syrie (RFI)
Terrorisme: "la France peut intervenir militairement" à la demande du Burkina Faso selon l'Ambassadeur français à Ouagadougou (AIB)
Burkina: le gouvernement burkinabè compte rouvrir les écoles fermées à cause du terrorisme en mettant en route une stratégie
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste

CULTURE


C’est dans le souci d’inciter à une nouvelle dynamique, dans le domaine culturel, que la structure Africalia a lancé le 28 février 2017, un tout nouveau projet. Ledit projet compte s’établir sur une durée de cinq ans (2017-2021). L’information a été rendue publique à l’occasion de la 25è édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou.


Foi du directeur général d’Africalia,  Frédéric Jacquemin, l’apport du monde culturel contribue d’une certaine manière à l’épanouissement des artistes, du moment où cela leur permet de façon générale, d’assumer le rôle social et interpellateur qui est le leur. Et qu’il considère comme un gage de démocratie. Par ailleurs, il fait savoir que «la problématique de la coopération culturelle soulève des enjeux également partagés». Pour M. Jacquemin, «plus personne ne peut aujourd’hui produire de la culture sans mettre en question les dispositifs économiques, sociaux, éducatifs et politiques actuels.»

En effet, pour ce qui est des activités entrant dans le cadre de ce projet, qui prendra en compte le prochain quinquennal, elles ont été financées à 100% par le Royaume de Belgique. Une initiative que s’est empressé de saluer Tahirou Barry, ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme. Pour le ministre Barry, force est de reconnaître que «c’est un programme ambitieux et riche qui permet de conserver les acquis dans notre pays en matière de culture». C’est en cela qu’il soutient qu’Africalia est un partenaire privilégié.

Outre le Burkina Faso, Africalia intervient également dans d’autres pays que sont le Sénégal, la République Démocratique du Congo,  le Burundi,  le Kenya,  le Zimbabwe et l’Afrique du Sud. Créée en 2001, Africalia est une association mandatée par la Coopération au développement belge pour mettre en œuvre des programmes de coopération culturelle en Afrique. En clair, son action consiste à «promouvoir certaines valeurs portées sur la créativité, la culture, l’innovation», dixit Frédéric Jacquemin. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir