Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire
Football: la finale de la CAN 2019 opposera le vendredi 19 juillet au Caire, le Sénégal à l'Algérie

CULTURE

«The Lord plus one» ou encore «Le Seigneur plus un», est un film du réalisateur ghanéen, Kwaw Ansah. Bien connu pour avoir été lauréat de l’Etalon de Yennenga 1989 avec le film «Héritage Africa», Kwaw Ansah est en lice pour cette 25è édition du Festival panafricain de cinéma et de télévision de Ouagadougou (Fespaco) au Burkina Faso.


Le film «The Lord plus one» traite de la question des faux prophètes et les façons dont ils emploient pour duper les croyants sans méfiance. Ekow Smith-Asante, dans le rôle de prophète Gabriel, escroque les gens avec des messages supposés de Dieu au sujet de leur vie. Il est clair que ses actions sont conduites par la cupidité et la convoitise, car il persuade les gens pour de l'argent et même viole une femme mariée.

Les films de M. Ansah, tels que «Love Brewed In The African Pot», «Heritage Africa» et «Crossroads of Trade, carrefour des gens» ont déjà remporté des prix importants lors des précédents Fespaco. A cette édition de la biennale, le vétéran réalisateur espère que «Praising The Lord plus one» puisse retenir l’attention des cinéphiles voir remporté le prestigieux Etalon du yennenga.Trois des acteurs du film, notamment Ama K. Abebrese, Adjetey Anang, Ekow Smith-Asante  et Kwaw Ansah le réalisateur lui-même sont annoncé à Ouagadougou pour le festival.

Abel Azonhandé

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé