Aujourd'hui,
URGENT
Média: le prix Albert-Londres décerné à la journaliste du «Monde» Elise Vincent pour ses reportages sur le jihadisme et la radicalisation
Média: Emeline Zougmoré de la RTB/radio sacrée meilleure journaliste 2018 
Cameroun: Paul Biya réélu à la présidence avec 71,28 % pour un 7e mandat (Officiel)
Burkina: la conférence internationale sur l’élimination des mutilations génitales féminines se tiendra à Ouagadougou du 22 au 25 octobre
Pays-Bas: la justice permet l’inscription «sexe neutre» sur une carte d’identité (RFI)
Djibo: plusieurs présumés terroristes s'évadent dans l'attaque de la brigade de gendarmerie de la ville ce 18 octobre dans la nuit
Coopération: Jean Yves le Drian  réaffirme le soutien de la France au Burkina dans la lutte contre le terrorisme  
Burkina: Aminata SANA/CONGO est nommée Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire  du Burkina en République Fédérative du Brésil
Afghanistan: le chef de la police de Kandahar tué à deux jours des élections
Russie: au moins 18 morts lors d'une attaque dans un collège technique en Crimée

Frovlely, acteur, producteur ivoirien et président de la Fédération des acteurs et actrices de cinémas en terre d’éburnie

CULTURE

Le moteur tourne depuis le samedi 25 février 2017 à la 25e édition du Festival panafricain de cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco). Aussitôt lancé que le Marché international du cinéma africain (Mica) s’est installé en plein cœur de Ouaga 2000 où professionnels du métier du cinéma se côtoient afin de s’offrir des opportunités d’affaires.  A cette occasion, certains acteurs que nous avons rencontré se prononcent.


Maï la Bombe, actrice, comédienne ivoirienne

«Pour moi ce Mica, c’est un signe d’espoir. Il y a vraiment du monde et les gens veulent découvrir donc c’est un vrai signe d’espoir. Le défi pour moi, c’est de faire connaitre davantage nos œuvres. Et à ceux qui nous ont devancé dans l’au-delà, nous disons qu’on ne peut rien contre la volonté de Dieu et nous travaillons davantage pour leur dire que le combat continue. Je suis en tournée théâtrale que j’ai dû interrompre pour me rendre au Fespaco et je renoue très bientôt avec la scène.»

Frovlely, acteur, producteur ivoirien et président de la Fédération des acteurs et actrices de cinémas en terre d’éburnie

«C’est le plus grand festival du cinéma africain et je suis là pour voir à quoi cela ressemble. Je suis également là pour voir comment ce festival valorise le métier d’acteur et comment nouer des partenariats pour des tournages dans nos deux pays. Il faut reconnaitre que le cinéma africain évolue et on gagne en expérience et en qualité. Le challenge ici n’est pas trop au niveau des acteurs mais plutôt au niveau des producteurs. Pour ma part, j’annonce déjà une grande bombe les jours voir mois à venir pour les cinéphiles du Burkina et de la Côte d’Ivoire.»

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé