Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

CULTURE

Les cinéastes africains ont rendu hommage à leurs devanciers décédés. C’était au cours de la cérémonie de libation tenue ce dimanche 26 février 2017 dans la matinée au rond-point des cinéastes. Cette activité traditionnelle d'hommage se tient à chaque édition de la biennale du cinéma africain au lendemain de la cérémonie d'ouverture.



Réalisateurs, techniciens de films, actrices, producteurs et personnalités culturelles et politiques étaient au rendez-vous pour ce moment d'hommage à l'endroit de ceux et celles qui ne sont plus de ce monde. Main dans la main, ils ont fait le tour symbolique du rond-point des cinéastes qui était paré pour l'occasion des effigies des regrettés cinéastes.

Pour le délégué général du Fespaco, Ardiouma Soma, cette cérémonie de libation, initiée par Feu Sembene Ousmane, est un instant symbolique pour «solliciter les bénédictions des ainés et devanciers décédés avant de le début de la compétition.»

«Une fois que le Fespaco a démarré, immédiatement le lendemain matin nous venons à la place de cinéaste pour rendre hommage à nos ainés, aux doyens du cinéma disparus et à nos camarades qui nous ont quitté en chemin pour leur dire que nous sommes toujours ensemble et que nous pensons toujours à eux. Outre cela, nous demandons leur bénédiction pour protéger le Fespaco pour qu'il se déroule dans de bonnes conditions, pour protéger aussi les professionnels du cinéma et de l'audiovisuel et protéger le public car sans public, il n y a pas de cinéma. (...) Une fois que nous avons honoré les mânes de nos cinéastes disparus, nous procédons ensuite dans l'après-midi à l'ouverture de la compétition officielle de l'édition », a indiqué M. Soma.

En rappel, la nuit d'hommage est intervenue hier samedi dans la soirée après le cérémonial d’ouverture. Au cours de cette soirée, les festivaliers ont pu voir des films d’hommage aux cinéastes disparus et aux éclaireurs du 7e art africain.

Dimitri Kaboré

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé