Aujourd'hui,
URGENT
Mali: le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans revendique l'attaque contre le camp de la Minusma et de Barkhane
Asie: la Corée du Nord annonce la fin de ses essais nucléaires et balistiques (RFI)
Ouagadougou: 6 morts dans une bousculade à l'issue d'un prêche d'un prédicateur musulman
Football: le Français Arsène Wenger va quitter le club anglais d'Arsenal cet été, après vingt-deux saisons
Burkina: le président du Faso a reçu ce jeudi 19 avril les lettres de créances de 15 nouveaux ambassadeurs
Cuba: Miguel Díaz-Canel a été élu ce 19 avril 2018 nouveau président succédant à Raul Castro
Sahel: 216 établissements fermés dont 60 dans la région du Nord soit 20.000 élèves et 895 enseignants hors des classes
Afrique: 8 millions de personnes en insécurité alimentaire en Afrique de l'ouest (RFI)
Nahouri: la police saisit 750 kg de produits prohibés
11-Décembre: «Bonne gouvernance et équité sociale pour une nation forte et prospère» est le thème retenu pour l'édition 2018

CULTURE

La 3è édition du Festival écrans à ciel ouvert (Feco) se tient à Ouagadougou du 6 au 11 décembre 2016. Placé sous le thème : « Cinéma, citoyenneté et sécurité », l’édition 2016 du Féco accorde une part-belle aux communes rurales de la province du Kadiogo. Le comité d’organisation de ce festival a animé une conférence de presse ce mardi 25 octobre 2016 pour lever un coin de voile sur les activités de cette édition.

 

Le Feco est un festival destiné aux films long-métrages burkinabè qui ont eu des succès en salle et qui ne sont pas encore passés à la télévision. Il s’agira selon les initiateurs, de « perpétuer la culture du cinéma en envoyant la magie du grand écran sur la place public dans une ambiance festive ». Selon Charlemagne Abissi, président du comité de pilotage, « le Féco se veut une fête qui crée l’émulation populaire autour de la place public avec en toile de fond, la célébration du cinéma au Burkina Faso ».

L’appropriation de ce festival par les communes rurales est l’une des particularités de l’édition 2016 du Feco. Selon les organisateurs, « le festival sera un cadre de promotion des communes rurales participantes et de la culture du Burkina à travers le cinéma »« Désormais, le Féco se tiendra tous les ans », a fait remarquer les conférenciers.

Durant 6 jours, producteurs, réalisateurs et acteurs du cinéma numérique du Burkina Faso vont communier avec leur public et partager leurs expériences. Ainsi, les populations des six communes rurales du Kadiogo (Komki Ipala, Koubri, Pabré, Saaba, Tanghin Dassouri et Komsilga) seront invitées à suivre les films qui seront projetés sur écran géant en plein aire en raison de deux films par soirée de projection.

L’académie du cinéma numérique sera l’occasion pour les producteurs, réalisateurs, acteurs, directeurs de télévisions, gestionnaires de salles de cinéma, annonceurs, étudiants et cadres du ministère de la Culture et du Tourisme, de se retrouver autour de plusieurs thématiques. L’objectif étant, selon M. Abissi, de renforcer les capacités des professionnels du cinéma.

Le Feco n’étant pas un festival de compétition, les propositions de films sont attendus par le comité d’organisation avant le 18 novembre 2016. 12 films seront retenus pour être projetés. La cérémonie d’ouverture est prévue pour le 6 décembre dans la commune de Saaba.

Abel Azonhandé

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Lors de son discours sur la situation de la Nation prononcé le jeudi 12 avril 2018 devant la représentation nationale, le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a promis la fin des délestages d’électricité pour 2019. A-t-il les moyens de tenir promesse?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé