Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: en 2018, les actions de soutien aux personnes vulnérables s’élèvent à 81 milliards FCFA (AIB)
Football: les Étalons font match nul 0-0 face au Botswana et perdent la première place du groupe I au profit de la Mauritanie
Burkina: l’arrimage du fichier électoral à la base de données de l’Oni inquiète toujours l’opposition politique
Burkina: pose de la première pierre du futur mémorial en hommage au président Thomas Sankara tué il y a 31 ans
Congo-Brazzaville: le gouvernement interdit la vente de bière en promotion
France: 11 morts après les pluies violentes qui se sont abattues sur l’Aude dans la nuit de dimanche 14 à lundi 15 octobre
Nigéria: libération de plus de 800 enfants soldats dans le nord-est du pays
Vatican: l'archevêque salvadorien assassiné Oscar Romero et le pape Paul VI canonisés (RFI)
Francophonie: le français, 5e langue parlée dans le monde avec 300 millions de locuteurs (RFI)
Turquie: le pasteur américain Andrew Brunson a été libéré

Interpellé à travers les réseaux sociaux, le comité de réhabilitation et de gestion de la mosquée de Dioulassoba a livré une conférence de presse  le vendredi  12 octobre 2018, pour donner des explications suite à la dégradation constatée sur certaines parties de la bâtisse de la mosquée. Selon les conférenciers, l’entrepreneur reconnait sa responsabilité dans la situation et s’engage à prendre en charge les coûts de réparation des dégâts.

Targuant de s’être mariée avec la musique, elle se faisait voiler le visage pendant toutes ses prestations parce que pour son staff et comme le veut la tradition, la nouvelle mariée a le visage voilé et son faciès ne sera connu par le grand public qu’après ses noces. Mais en attendant ses noces, Kalam a présenté officiellement le premier né de cette union avec la musique ce jeudi 11 octobre 2018 à Ouagadougou.

L’artiste plasticienne Burkinabè, Ahoua Yaméogo présente une vingtaine d’œuvres à travers une exposition itinérante de peinture du 28 septembre au 21 octobre à Ouagadougou et du 26 octobre au 4 novembre 2018 à Koudougou.

Le cinéma burkinabè est en deuil. Le célèbre réalisateur burkinabè,  Missa Hebié est passé derrière la caméra en début de soirée de ce mercredi 26 septembre 2018. Dans sa filmographie, on retiendra la série à succès «Commissariat de Tampy», «Sita», «L'as du lycée», «Le fauteuil», «En attendant le vote», «Cellule 512», «La raison du plus fort» etc. Grande figure du cinéma burkinabé,  Missa Hebié s’en est allé en plein tournage de sa dernière série «L’ami fidèle». C’est dans une ambiance où l’émotion était à son comble que nous avons rencontré son fils Ibrahim Hébié, réalisateur, producteur et fils du défunt ce jeudi 27 septembre au domicile du défunt.

Le cinéma burkinabè est en deuil. Le célèbre réalisateur burkinabè,  Missa Hebié est passé derrière la caméra en début de soirée de ce mercredi 26 septembre 2018. Dans sa filmographie on retiendra la série à succès «Commissariat de Tampy». En plein tournage, Missa Hébié s’en est allé dans la soirée de ce mercredi en plein tournage.

L’émission spectacle d’éveil et d’épanouissement pour enfants «Bambino show» a connu son apothéose le week-end dernier. Au terme de la compétition, c’est le Centre Guiré Naaba Abga de Larlé qui a supplanté les 8 troupes qui ont pris part à cette 16è édition de Bambino Show.

A l’occasion de sa rentrée culturelle, la Confédération nationale de la culture du Burkina Faso(CNCB)  a tenu un point de presse ce jeudi 20 septembre 2018 à la maison du peuple de Ouagadougou. Au cours de cette  rencontre, les acteurs,  tous artistes, créateurs et professionnels du secteur de la culture  ont réaffirmé leur engagement à continuer la lutte à travers diverses actions de solidarité, de communication et de sensibilisation pour la paix et la sécurité au Burkina Faso.

Du 23 février au 2 mars 2019, le Burkina Faso accueille pour la 26ème fois en 50 ans le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), la biennale du cinéma et de la télévision africaine. Ce jeudi 20 septembre 2018 à Ouagadougou le ministre de la Culture et le délégué général du Fespaco ont procédé à la cérémonie officielle de lancement de la campagne de communication de cet évènement.

Le comité d’organisation de Ouaga film Lab était face à la presse ce mardi 18 septembre 2018 à Ouagadougou pour annoncer les grandes lignes de son édition 2018. Ouaga film lab qui est une plateforme de rencontre entre les décideurs et les créateurs de cinéma, se tiendra du 20 au 29 septembre dans la capitale burkinabè.

Adjaratou Ouédraogo fait partie du cercle restreint des femmes peintres au Burkina.  Autodidacte, ses œuvres produites dans un ancrage plus sociétal et militant en disent long.  Après plusieurs années de créations, elle ajoute une autre corde à son arc. Ce vendredi 14 septembre 2018, elle a inauguré l’Espace Soarba, une résidence de création pour les artistes du Burkina et d’ailleurs.

Prévue pour se tenir le samedi 1er décembre 2018 à Ouagadougou, «Les Sotigui Awards» est une cérémonie de distinction des meilleurs acteurs du cinéma africain et de la diaspora. Pour cette édition 2018, ils sont au total 36 acteurs comédiens nominés dans 13 catégories dont le SOTIGUI D’OR. Cette année, l’innovation majeure de cette cérémonie sera la mise en place d’une académie pour l’Afrique qui aura pour mission, de promouvoir et de pérenniser les Sotigui Awards.

L’Association Nomad Express a tenu du 6 au 24 aout 2018 à Ouagadougou, son programme de mentorat édition 2018. Cette édition qui a réuni 6 danseurs venant du Burkina Faso, des Etats-Unis d’Amérique et de la Côte d’Ivoire sous la houlette de Olivier Tarpaga, organisateur, et trois chorégraphes burkinabè, avait pour objectif de permettre aux participants de développer leurs projets sous le regard de leurs ainés tout en découvrant leur technique et leurs univers chorégraphique. Dans cet entretien avec Fasozine, le danseur-chorégraphe-musicien, Olivier Tarpaga, initiateur du programme, évoque entre autres les grandes lignes du mentorat 2018, les perspectives et de sa vision sur l’univers chorégraphique burkinabè.

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé