Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: saisie record de 200 tonnes de faux médicaments à Abidjan
Football: le Burkina Faso bat le Soudan du Sud par 2 buts à 1 au titre de la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2021
Burkina: 32 terroristes neutralisés dans les régions du Centre-nord et du Nord
Sécurité: le Nigeria, le Bénin et le Niger lancent des patrouilles communes aux frontières
Burkina: l'opposition politique demande la levée "pure et simple" de la suspension de trois mois du FPR
5e RGPH: 5 229 contrôleurs et 20 916 agents recenseurs prêts pour l’opération de dénombrement qui débute ce 16 novembre
Niger: après trois ans d'absence, l'opposant Hama Amadou est rentré dans son pays ce jeudi 14 novembre
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré relâché «sans aucune charge»
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays

A travers cette lettre ouverte, 12 organisations de la société civile réclament de la Société nationale d'électricité du Burkina Faso (Sonabel) qu'elle publie la liste des débiteurs de la société. 

Le Ministère de la Sécurité n’est pas à l’origine du communiqué circulant sur les réseaux sociaux faisant cas de risque d’attaque terroriste imminente de lieux très fréquentés, selon ce communiqué.

Depuis le lundi 27 mars dernier, le Syndicat national des agents des impôts et des domaines (Snaid) a entamé un sit-in de deux semaines de 8h à 14h sur tout le territoire national. En marge de ce sit-in, ce jeudi 30 mars le syndicat devrait organiser une marche de protestation en direction du Premier ministère pour livrer un message à Paul Kaba Thièba. Mais, cette marche leur aurait été interdite par les autorités communales car le destinataire du message n’a pas été informé au préalable.

Sur les réseaux sociaux, la police du Burkina Faso attire l’attention sur une nouvelle forme d’arnaque qui se développe de plus en plus et qui ferait des victimes parmi les associations. Lisez plutôt. 

L’affaire du saccage de la gendarmerie de Bagré, dans la région du Centre Est, sera jugée jeudi devant le tribunal de grande instance de Tenkodogo, selon radio Bagrépôle FM.

Dr Laurent Sedogo, ancien député et ancien ministre de l’Agriculture, de l’Hydraulique et des Ressources halieutiques, quitte la direction exécutive du Wascal le 1er avril. Monsieur Sedogo rentre au pays pour assumer la fonction de directeur exécutif de la Fondation Dreyer dont il est par ailleurs membre du Conseil d’administration depuis 2014.

Une opération conjointe menée par les éléments de la douane, de la gendarmerie, de la police nationale et municipale «avec le concours de la population» s’est déroulée du 24 au 26 mars dernier dans la région du Centre. Elle a permis de saisir 104 fûts de 200 litres de carburant, 357 bidons de 25 et 30 litres, soit plus de 30 000 litres de carburant. Le butin saisi a été présenté à la presse ce lundi 27 mars 2017 à Ouagadougou par le comité chargé des actions directes dans le cadre de la lutte contre la fraude.

L’archevêque métropolitain de Ouagadougou, le Cardinal Philippe Ouédraogo a présenté ce lundi 27 mars 2017 à la presse le plan pastoral stratégique de l’archidiocèse de Ouagadougou, 2016-2020. A travers ce plan quinquennal, l’Eglise catholique de Ouagadougou veut relever le défi d’une pastorale mieux organisée et mieux articulée qui va l’aider à mieux réaliser sa vocation et sa mission.

Madame Bernadette Ouédraogo, la Burkinabè de Madagascar en fin de séjour au Burkina, accompagnée de son frère aîné et de son fils ont été reçu en audience dans la matinée du samedi 25 mars 2017 par le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian Kaboré.

Le Café restaurant le Cappuccino et le Splendid Hôtel ont été les cibles d’une attaque terroriste le 15 janvier 2016. Cet acte perpétré par trois assaillants a causé la mort d’une vingtaine de personnes. Au cours du point presse animé ce vendredi 24 mars 2017 à Ouagadougou par le ministre en charge de la Sécurité, le Colonel Serge Alain Ouédraogo, chef d’Etat major adjoint de la gendarmerie nationale a fait le point de la situation des attaques terroristes surtout celle qui a visé le Cappuccino. A l’heure actuelle, le chef des opérations ,du nom de Mimi Ould Baba Ould Cheikh, a été arrêté en janvier dernier au Mali mais le commanditaire Mohamed Ould Nouiny, l’émir du groupe Al mourabitoune, reste activement recherché. Le film des événements a été relaté par le Colonel Ouédraogo.


Dans la matinée de ce vendredi 24 mars 2017, un homme enturbanné, à une allure suspecte, est descendu d’un car aux environs de la grande mosquée de Ouagadougou, a été arrêté par les commerçants, selon la radio Wat Fm.

De 2015 à 2016, le Burkina Faso a connu plus d’une vingtaine d’attaques ou agressions terroristes menées contre les forces de défense et de sécurité ou contre des civils. Et selon Simon Compaoré, ministre d’Etat en charge de la sécurité, ces différentes attaques ont occasionné plus de 70 pertes en vie humaine. Au cours d’un point tenu ce vendredi 24 mars 2017 à Ouagadougou, il a fait le point complet sur la situation et annoncé également que plus de 70 personnes impliquées dans ces actes terroristes ont été interpellées.

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé