Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

Des individus armés non identifiés en moto tricycle, ont assassiné un conseiller municipal (Tamboura Boucari Aissama) du village de Dohouré Rimaiba (Commune de Baraboulé), ce lundi 27 novembre 2017 aux environs de 00h40 mn, selon un communiqué du ministère de la Sécurité.

Des assaillants ont tué un enseignant dans la nuit de dimanche à lundi à Kain, un département du Yatenga frontalier avec le Mali. Deux autres enseignants ont été blessés dont un grièvement.

L’Association des élèves et étudiants musulmans au Burkina (AEEMB) a procédé le samedi 25 novembre dernier à l’inauguration de la maternité du Centre médical Sakina sis au quartier Nagrin dans l’arrondissement 7 de la ville de Ouagadougou. Cette maternité d’un cout de plus de 47 millions de F CFA a pu être réalisée grâce au soutien de l’ambassade de Japon au Burkina Faso.

Un soldat burkinabè de la mission Badenya a été tué et trois autres blessés alors qu’ils effectuaient une mission d'escorte entre Douentza et Tombouctou, au Mali, selon ce communiqué de l’Etat-major de l’armée burkinabè.

Dans le but d’œuvrer au maintien définitif du droit à l’alimentation dans la Constitution du Burkina Faso, l’ONG Hunger free World et le Club des journalistes et communicateurs pour la nutrition et la sécurité ont convié la presse ce vendredi 24 novembre 2017. Objectif : partager avec les journalistes les actions qui seront menées pour l’atteinte de l’objectif principal qu’est le maintien du droit à l’alimentation dans la Constitution. 

Deux individus armés non identifiés ont attaqué le 22 novembre 2017 vers 18 h 30, une équipe d’agents de santé animale de retour d’une campagne de vaccination à la hauteur du village de Goumtouré-Gnêgnê dans le département de Déou.

Le vice-président chargé des enseignements et des innovations pédagogiques de l’Université Ouaga 1 Pr Joseph-Ki-Zerbo, Pr Mahamadou Sawadogo, a livré à l’opinion la version des faits de l’université suite à la grève décrétée les 23 et 24 novembre par l’Association nationale des étudiants burkinabè, section de Ouagadougou. La structure estudiantine avait indiqué lors d’un point de presse que ce débrayage avait pour objectif de dénoncer une sanction arbitraire infligée à l’un de leurs camarades du nom de Yénilo Bahan.

72 heures durant, des réflexions seront menées à Ouagadougou en vue de parvenir à la mutualisation des forces, dans le cadre de la lutte contre le cancer. Cette initiative voulue par l’épouse du chef de l’Etat, Sika Kaboré par ailleurs, présidente de la Fondation Kimi, a ouvert ses portes ce mercredi 22 novembre 2017 à travers la cérémonie officielle de lancement des travaux. Prennent part à ce cadre de concertations et d’échanges : des experts de la santé mais aussi des responsables de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa).

Ouagadougou et quelques villes burkinabè connaissent depuis ce mercredi 22 novembre 2017 une suspension de poussière réduisant sensiblement la visibilité. Selon l’Agence d’information du Burkina (AIB) citant des spécialistes, cette masse nuageuse  peut provoquer certaines maladies  respiratoires comme l’asthme et les bronchites chroniques. Par conséquent, ils ont invité les usagers à se protéger par des masques.

La section de Ouagadougou de l’Association nationale des étudiants burkinabè (Aneb) observera 48 heures de grève à compter de ce jeudi 23 novembre 2017. Ils déserteront donc les amphithéâtres le jeudi 23 et vendredi 24 novembre prochain. Objectif de ce mouvement d’humeur : « exiger la levée pure et simple » d’une sanction administrative administrée à l’un des leurs. Dans le souci d’apporter plus d’éclaircissement sur cette affaire, le comité exécutif de l’Aneb/Ouaga était face aux médias ce mardi 21 novembre 2017.

Les enseignants des écoles primaires catholiques ont observé un arrêt de travail du 15 au 18 novembre 2017. Ce mouvement d’humeur avait pour but de réclamer une meilleure prise en compte des sept points constituant leur plateforme revendicative. Pour en savoir davantage, nous sommes allés à la rencontre d’Arsène Ouédraogo, secrétaire général de l’Union nationale des enseignants des écoles primaires catholiques du Burkina Faso. Dans cet entretien qu’il a accordé à Fasozine, il nous explique les tenants et les aboutissants de cette grève.

Pour dire non  à l’asservissement de « l’homme par l’homme », à « la pratique esclavagiste» qui se déroule en Libye, une dizaine d'Organisations de la société civile ont marché dans la matinée de ce lundi 20 novembre 2017 sur  la représentation diplomatique de la Libye au Burkina Faso.