Aujourd'hui,
URGENT
Nécro: le général de division Ali Traoré est décédé dans une clinique à Tunis où il avait été évacué quelques jours plus tôt. 
Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes accueillies dans 257 communes (gouvernement). 
Burkina: au moins 25 terroristes neutralisés les 11 et 13 septembre 2020 dans le Soum et le Loroum (Etat-major des armées).
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.

La 21e nuit des Galian s’est tenue ce vendredi 18 mai 2018 dans la salle des banquets de Ouaga 2000 sous le patronage du Premier ministre Paul Kaba Thiéba et la présidence d’honneur d’Edouard Ouédraogo, directeur de publication du quotidien l’Observateur Paalga. Au final de la soirée c’est Dabadi Zoumbara, journaliste aux Editions Le Pays qui a décroché le super Galian d’une valeur de 3 millions de F CFA et une villa de 14 millions de FCFA.

Le droit à la santé est reconnu pour tous les Burkinabè et il est de la responsabilité de l’Etat de le promouvoir, nous dit la Constitution. Malgré tout, se soigner convenablement reste une équation pour bon nombre de citoyens burkinabè. Ouagadougou, la capitale dispose du plus grand plateau technique du pays avec des hôpitaux de référence comme les Centres hospitaliers universitaires Yalgado Ouédraogo (CHU-YO) et Blaise Compaoré (CHU-BC) et pédiatrique Charles De Gaule. Cependant, ces centres de santé publics rencontrent d’énormes difficultés dans l’accomplissement de leur mission publique d’offre de soins. Capacités d’accueils insuffisantes, pannes récurrentes des appareils biomédicaux et ruptures de réactifs sont, entre autres,  les difficultés qu’ils rencontrent. Qu’en est-il exactement ? Nous avons pu constater les conditions périlleuses dans lesquelles les malades sont pris en charge au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo ce mardi 15 mai 2018 et le constat suivant s’impose…

En droite ligne avec son positionnement de partenaire important de la transformation numérique au Burkina, Orange offre aux journalistes, une initiation sur le Mobile Journalism (MoJo). Ladite formation sur cette nouvelle forme de journalisme apparue avec l’évolution du mobile et du numérique s’est déroulée le 16 mai 2018 à Ouagadougou.

Photo: Oméga Fm

Sigapinda Patrice Kaboré, préfet du département d’Oursi (province de l’Oudalan/Région du Sahel) qui a perdu la vie suite à l’attaque perpétrée contre son domicile dans la nuit du lundi 14 au mardi 15 mai dernier, a été inhumé ce mercredi 16 mai 2018 au cimetière de Gounghin à Ouagadougou.

Le jeune du Ramadan débutera ce jeudi 17 mai 2018 au Burkina Faso, selon un communiqué de la Fédération des Associations islamiques du Burkina (FAIB). 

Le  préfet du département d’Oursi, province de l’Oudalan, région du Sahel, a été tué dans la nuit du lundi 14 au mardi 15 mai 2018 par des individus armés non identifiés.

L’Université Nazi Boni (UNB) a lancé un nouveau master professionnel « mycologie médicale » à l’Institut des sciences de la santé (INSSA) de Bobo-Dioulasso. Le master, conçu par l’UNB avec l’appui de l’Université libre de Belgique, s’adresse essentiellement aux techniciens de laboratoire, biologistes et médecins spécialistes confrontés aux pathologies fongiques souhaitant se spécialiser dans le domaine de la mycologie médicale.

La coordination nationale de l’Association pour le développement du grand Nord (ADGN) a procédé, le samedi 12 mai dernier à Ouagadougou, à la cérémonie de lancement officiel de ses activités. L’objectif principal de cette association est de contribuer au développement socio-économique du grand Nord.

La deuxième édition du «Café ressources humaines» du Réseau des étudiants et professionnels en gestion des ressources humaines du Burkina Faso (REP/GRH-BF) s’est tenu les 10 et 11 mai 2018 à Ouagadougou. Pour les responsables de ce réseau d’étudiants, l’objectif est de contribuer au développement des compétences des participants et de placé le capital humain au cœur des défis de transformation de la nation.

La problématique de l’emploi reste collée aux offres de formation qui malheureusement, sont parfois en inadéquation avec les besoins du marché de l’emploi. Certes des actions sont entreprises pour insérer les jeunes sur le marché du travail, lesquelles actions sont gérées dans une approche globale, axée sur la fourniture de services multiples. C’est pourquoi pour magnifier ses 10 années d’existence, l’Institut africain de management (IAM) Ouaga a organisé un colloque international sur le thème : «Emploi, autonomisation des jeunes et filières professionnelles». Ledit colloque qui a eu lieu le 11 mai 2018, a été suivi de la journée de l’intégration africaine et de la signature d’un protocole d’accord pour la mise en place d’un fonds pour l’entrepreunariat de ses étudiants ce 12 mai.

Selon les statistiques de la Direction de l’observatoire   de la ville (DOV) de la Police municipale de Ouagadougou, 6452 accidents de la circulation routière ont été enregistrés au cours de l’année 2017 contre 6845 en 2016 soit une baisse de 5,75%. Ces accidents ont occasionné 80 décès. Fasozine vous propose l’intégralité de ces statistiques contenues dans ce communiqué du service de communication de la police municipale.

Le ministre des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière, Vincent Dabilgou a présidé mardi 08 mai 2018 à Loumbila, la cérémonie officielle de lancement de la campagne nationale de sensibilisation avant démolition des ralentisseurs non conformes. Cette cérémonie organisée par l’Onaser, entre dans le cadre de la lutte contre l’excès de vitesse qui constitue à la fois la principale cause et l’un des principaux facteurs aggravants des accidents de la circulation routière au Burkina Faso. Elle vise à règlementer la construction des ralentisseurs.