Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

©présidence du Faso

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a animé un point de presse aux côtés de son homologue français, Emmanuel Macron et de la Chancelière allemande Angela Merkel sur le partenariat Afrique et G7. Il a souligné l’intérêt d’un tel partenariat dans la lutte pour la sécurité et pour le développement en Afrique.

©présidence du Faso

Les chefs d’Etat et de gouvernement du G7 ont entamé cet après-midi du 25 août dans le sud-ouest de la France, leur réunion de travail sur le thème « partenariat du G7 avec l’Afrique ».

Le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré a appelé aujourd’hui 23 août 2019, les éléments de l’armée Burkinabé au calme et la retenue. Un appel qui intervient suite aux tirs d’armes entendus au sein du Camp Guillaume Ouédraogo de Ouagadougou. Ces tirs seraient liés la mort de certains éléments des forces de défense et de sécurité dans l’attaque survenue à Koutougou dans la région du Sahel. 24 soldats y avaient perdu la vie et d’autres blessés.

Image d'illustration

Des coups de feu ont été entendus dans la nuit de ce jeudi 22 à ce vendredi 23 août 2019 à Ouagadougou, au sein du camp militaire Guillaume Ouédraogo. Des tirs orchestrés par des militaires qui manifestaient leur mécontentement face au lourd bilan de l’attaque de Koutougou.

Image d'illustration

Le président du Faso a décrété hier jeudi 22 aout 2019, un deuil national de 72 heures à compter de ce vendredi 23 août 2019 à 00 heure au dimanche 25 aout 2019 à 24 heures. Un deuil national pour honorer la mémoire des 24 militaires tués le 19 aout dernier dans l’attaque du détachement militaire de Koutougou (Province du Soum).

L’attaque du détachement militaire de Koutougou a fait 24 morts, 5 disparus et 7 blessés. Ce lourd bilan a suscité une vive émotion auprès des populations, des acteurs politiques mais aussi des amis et partenaires du Burkina. La République populaire de Chine a apporté sa compassion au peuple burkinabè  via son ambassadeur à Ouagadougou et par un message du bureau de porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Suite à l’attaque meurtrière du détachement militaire de Koutougou (Soum) le lundi 19 août dernier qui a fait officiellement 24 morts, le cadre de concertation du Chef de file de l’opposition politique s’est réuni hier mardi 20 août en session extraordinaire. A l’issue de cette rencontre, l’opposition politique a invité le gouvernement à mettre tout en œuvre pour mettre fin à ces attaques.

Après les plaidoiries de ses avocats, le général Djibrill Bassolé, considéré comme l’un des présumés cerveaux du coup d’Etat manqué de septembre 2015, a pris la parole ce mardi 20 août 2019 pour son mot de fin. Pour celui contre qui  le parquet militaire  a requis la prison à vie, « les infractions qui lui reprochés ne correspondent en rien à la réalité des faits ».

image d'archives

Ceci est le message du président du Faso sur la récente attaque du détachement militaire de Koutougou qui a fait officiellement 24 morts du coté des forces de défenses burkinabè. 

Image d'illustration

Dans ce communiqué de presse, l’Union pour le progrès et le changement (UPC) se prononce sur l’attaque terroriste de Koutougou qui a causé la mort d’une dizaine de militaires burkinabè 19 aout 2019. En outre, le parti d’opposition exige la démission du gouvernement Dabiré et la nomination d’une nouvelle équipe qui se chargera de défendre l’intégrité du territoire national et la sécurité des Burkinabè.

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, président en exercice du G5 Sahel, a accordé en fin de matinée, une audience au commandant sortant de la Force conjointe du G5 Sahel, le général Hanena Ould Sidi de Mauritanie. Il était accompagné de son successeur, le général nigérien Oumarou Namata Gazama.

Ceci est le message du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) à l’occasion du deuxième anniversaire du décès de Salif Diallo, ancien président du parti.