Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: saisie record de 200 tonnes de faux médicaments à Abidjan
Football: le Burkina Faso bat le Soudan du Sud par 2 buts à 1 au titre de la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2021
Burkina: 32 terroristes neutralisés dans les régions du Centre-nord et du Nord
Sécurité: le Nigeria, le Bénin et le Niger lancent des patrouilles communes aux frontières
Burkina: l'opposition politique demande la levée "pure et simple" de la suspension de trois mois du FPR
5e RGPH: 5 229 contrôleurs et 20 916 agents recenseurs prêts pour l’opération de dénombrement qui débute ce 16 novembre
Niger: après trois ans d'absence, l'opposant Hama Amadou est rentré dans son pays ce jeudi 14 novembre
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré relâché «sans aucune charge»
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays

Dans cette déclaration, l’Association des municipalités du Burkina Faso (AMBF) condamne l’assassinat de Oumarou Dicko et trois de ses compagnons le dimanche 3 novembre dernier. Elle plaide par ailleurs pour une reconnaissance de leur rôle dans l'élaboration et la mise en œuvre des politiques de sécurité dans cette lutte contre la radicalisation et le terrorisme.

Le  Secrétaire général de la section provinciale de la Nouvelle alliance du Faso (Nafa) dans le Soum a également perdu la vie dans l’attaque qui a coûté la vie à Oumarou Dicko, député maire de la ville de Djibo, selon ce communiqué du parti.   M. Dicko a été tué le 3 novembre 2019 avec trois autres alors qu'ils étaient à bord d'un véhicule à Gaskindé, à 20 Km de Djibo.

Dans une lettre adressée au président de l’Assemblée nationale et dont nous avons obtenu copie, le député Daouda Simboro annonce sa démission de l’institution pour «respecter un engagement», celle de céder sa place à son suppléant. 

Ceci est une déclaration locale de l’Union Européenne au sujet du meurtre du député-maire de Djibo et de ses accompagnateurs ainsi que les attaques terroristes récurrentes contre des civils et forces de sécurité au Burkina Faso. La Délégation de l'Union européenne (UE) publie la déclaration suivante en accord avec les Chefs de Mission de l'UE au Burkina Faso.

Après le Tchad, Florence Parly, ministre française des armées est au Burkina Faso dans le cadre d'une tournée dans le Sahel. Arrivée au pays des Hommes intègres où le terrorisme a pris une ampleur considérable, Mme Parly a été reçue en audience dans l'après-midi de ce lundi 4 novembre 2014 au palais de Kosyam à Ouagadougou.

image d'archives

Ceci est la déclaration du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) suite à l’assassinat du député-maire de Djibo, Oumarou Dicko et trois de ses compagnons le dimanche 3 novembre sur l’axe Djibo-Ouagadougou. Le défunt était militant de première heure de l’ex parti au pouvoir depuis 1995.

Le maire de la commune de Djibo, par ailleurs député à l’Assemblée nationale, Oumarou Dicko, a été assassiné le dimanche 3 novembre 2019 par des hommes armés non identifiés avec trois de ses compagnons. Après cet assassinat, la première d’un élu national, la classe politique nationale a réagi et a condamné un « acte ignoble »

©présidence du Faso

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a présidé la cérémonie de prise d’armes à la place de la Nation marquant le 59e anniversaire des Forces armées nationales, placé sous le thème : « Union sacrée des populations autour des Forces armées nationales dans la lutte contre le terrorisme ».

©présidence du Faso

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a présidé en milieu de matinée de ce jeudi 31 octobre 2019, sur le site du monument des héros nationaux, la cérémonie d’hommage aux martyrs de l’insurrection populaire et du putsch manqué de septembre 2015.

L’Envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU pour le Burundi, Michel Kafando, a déclaré mercredi que «la situation demeure tendue» dans ce pays d’Afrique de l’Est.

Stanislas Ouaro, ministre en charge de l'Education nationale

Près de 1 455 établissements scolaires sont restés fermés dans plusieurs localités du Burkina Faso, au mois d’octobre 2019, à cause de l’insécurité. Une dépêche de l’Agence d’information du Burkina (AIB).

image d'archives

Le cadre de concertation du Chef de file de l’opposition politique a tenu une réunion ordinaire ce mardi 29 octobre 2019. Dans ce compte rendu, l’opposition apporte sa lecture sur les faits qui marquent actuellement l’actualité nationale.

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé