Aujourd'hui,
URGENT
MPP: «L’effervescence des grèves freine sérieusement la mise en œuvre effective du programme présidentiel»
Burkina: la Fédération internationale des Journalistes appelle au retrait de la réforme du Code pénal
Burkina: des médecins expriment leur ras-le-bol avec un ‘’carton jaune’’ au ministère de la santé (AIB)
RDC: l'Eglise appelle Tshisekedi à rompre avec les méthodes du régime précédent
France: Lamine Diack, l'ex-patron de l'athlétisme mondial, bientôt jugé pour «corruption active et passive» et « abus de confiance »
Barsalogho: 15 personnes tuées dans la soirée du samedi 22 juin 2019 par des hommes armés non identifiés (ministère de la Défense). 
USA: une condamnation à mort annulée après 6 procès pour «biais racial» (RFI)
Burkina: le Code pénal révisé adopté malgré l’opposition des médias et des organisations de droits humains   
Burkina: 110 508 candidats à la conquête du BAC premier diplôme universitaire
Turquie: les militaires «meneurs» du putsch raté condamnés à la prison à vie

Photo: EMGA

Nommé le 7 février 2019 par décret présidentiel, le Colonel Gilles Bationo a pris officiellement les rênes du commandement de l’armée de terre burkinabè (Cemat) ce mardi 12 février 2019. Il prend la tête de l’armée de terre dans un contexte sécuritaire délétère.

Ceci est un communiqué de presse de la présidence du Faso relatif à la participation du chef de l'Etat burkinabè à la 32e session ordinaire du sommet de l'Union africaine sui se tiendra le 11 février prochain en Ehiopie.

Le Président du Faso a nommé de nouveaux responsables à la tête des Armées Burkinabè ce 7 février 2019.

La République populaire de Chine, à travers son ambassadeur Li Jian au Burkina Faso, a manifesté sa solidarité au gouvernement burkinabè dans sa lutte contre le terroriste. Un don de six véhicules 4x4 a été remis au ministère de la Sécurité. La cérémonie officielle de remise des clés a eu lieu ce jeudi 7 février 2019 à Ouagadougou.

Photo: présidence du Faso

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, président en exercice du G5 Sahel a fixé le cap de son mandat au cours d’une séance de travail avec le Secrétariat permanent du G5 sahel dans l’après-midi du 6 février. La sécurisation des populations et le développement de l’espace ont été au cœur de la rencontre.

Ceci est  un communiqué de presse du Congrès pour la démocratie et le Progrès (CDP) relatif aux conclusions de la 63e session ordinaire de son bureau politique national tenue le samedi 26 janvier dernier à Ouagadougou.

A l’issue de la cérémonie de clôture de la conférence des chefs d’Etat du G5 Sahel, le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, président en exercice entrant et son homologue nigérien, Mahamadou Issoufou, président sortant, ont animé un point de presse conjoint. 

Ceci est le communiqué final sanctionnant  la 5e session ordinaire de la Conférence des chefs d'Etat du G5 Sahel tenue dans la capitale burkinabè ce 5 février 2019. Il a été lu par  Maman Sidikou, secrétaire permanent du G5 sahel.

Photo: présidence du Faso

La conférence des chefs d'Etat du G5 Sahel s'est ouverte ce matin au centre international des conférences de Ouaga 2000. La cérémonie d'ouverture a été marquée par le renouvellement des engagements des institutions partenaires pour accompagner le G5 Sahel dans ses actions de sécurisation des populations de la zone sahélienne.

Le point de presse hebdomadaire du Chef de file de l’Opposition politique s’est tenu ce mardi 5 février 2019 à Ouagadougou. Les échanges  avec les hommes de médias ont porté, entre autres, sur les questions de l’aggravation de la crise sécuritaire, le bilan du massacre de Yirgou, la suspension de la grève dans le secteur  de l’éducation, la politisation à « outrance » de l’Administration.  

Photo: présidence du Faso

Les ministres en charge de la défense des pays du G5 Sahel ont tenu, le samedi 2 février, une réunion à Ouagadougou dans le cadre des travaux du 5e sommet du G5 Sahel. Cette réunion a permis d’examiner le bilan de la présidence en exercice du Niger, en vue de préparer la conférence des chefs d’Etat.

Du 31 janvier au 2 février 2019 s’est tenue à Ouagadougou, la conférence nationale du mouvement Citoyen africain pour la renaissance (CAR). Deuxième du genre, cette conférence selon Hervé Ouattara, président du mouvement, annonce le prochain congrès du CAR au cours duquel, de grandes décisions sont annoncées. En attendant, les trois jours de travaux ont permis aux délégués et participants de faire une lecture croisée de la situation nationale et internationale.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé