Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: au moins 62 migrants sont morts dans le naufrage de leur embarcation au large de la Mauritanie
Burkina: le budget de l’Etat gestion 2020 se chiffre en recette à 2 233,316 milliards FCFA et en dépenses à 2 518,456 milliards FCFA 
5e RGPH: la ministre en charge de la famille, Laurence Ilboudo plaide pour un recensement exhaustif des personnes en situation de  handicap
Burkina: les pétards pour divertissement toujours interdits (ministère du Commerce)
Environnement: 2019 achève la décennie la plus chaude jamais enregistrée, selon l’ONU (RFI)
Gabon: arrestation de Brice Laccruche, ex-chef de cabinet du président Bongo
Burkina: une vingtaine de terroristes abattus  à Toéni (Boucle du Mouhoun) et Bahn (Nord)
Football: l'attaquant burkinabè, Jonathan Pitroipa met fin à sa carrière internationale après 13 années
Burkina: «75 % des sources d’infections du VIH chez les couples, viennent des prostitués» (Etude)
Football: l'Argentin Lionel Messi remporte son 6e ballon d'or, un record

L’attaque du détachement militaire de Koutougou a fait 24 morts, 5 disparus et 7 blessés. Ce lourd bilan a suscité une vive émotion auprès des populations, des acteurs politiques mais aussi des amis et partenaires du Burkina. La République populaire de Chine a apporté sa compassion au peuple burkinabè  via son ambassadeur à Ouagadougou et par un message du bureau de porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Suite à l’attaque meurtrière du détachement militaire de Koutougou (Soum) le lundi 19 août dernier qui a fait officiellement 24 morts, le cadre de concertation du Chef de file de l’opposition politique s’est réuni hier mardi 20 août en session extraordinaire. A l’issue de cette rencontre, l’opposition politique a invité le gouvernement à mettre tout en œuvre pour mettre fin à ces attaques.

Après les plaidoiries de ses avocats, le général Djibrill Bassolé, considéré comme l’un des présumés cerveaux du coup d’Etat manqué de septembre 2015, a pris la parole ce mardi 20 août 2019 pour son mot de fin. Pour celui contre qui  le parquet militaire  a requis la prison à vie, « les infractions qui lui reprochés ne correspondent en rien à la réalité des faits ».

image d'archives

Ceci est le message du président du Faso sur la récente attaque du détachement militaire de Koutougou qui a fait officiellement 24 morts du coté des forces de défenses burkinabè. 

Image d'illustration

Dans ce communiqué de presse, l’Union pour le progrès et le changement (UPC) se prononce sur l’attaque terroriste de Koutougou qui a causé la mort d’une dizaine de militaires burkinabè 19 aout 2019. En outre, le parti d’opposition exige la démission du gouvernement Dabiré et la nomination d’une nouvelle équipe qui se chargera de défendre l’intégrité du territoire national et la sécurité des Burkinabè.

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, président en exercice du G5 Sahel, a accordé en fin de matinée, une audience au commandant sortant de la Force conjointe du G5 Sahel, le général Hanena Ould Sidi de Mauritanie. Il était accompagné de son successeur, le général nigérien Oumarou Namata Gazama.

Ceci est le message du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) à l’occasion du deuxième anniversaire du décès de Salif Diallo, ancien président du parti.

©présidence du Faso

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience cet après-midi mardi 13 août 2019, le directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM), David Beasley. 

©Premier ministère

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, préside ce mardi 13 août 2019 à Ouagadougou, une rencontre d’échanges avec les chefs des circonscriptions administratives du Burkina Faso. Cette rencontre est une occasion donnée aux gouverneurs des treize régions, et aux hauts-commissaires des quarante-cinq provinces, d’exposer au Chef du gouvernement leurs préoccupations, mais surtout de recueillir ses instructions et ses orientations, sur la gestion des circonscriptions administratives en général et des conflits en particulier.

Image d'illustration

Ceci est un communiqué de presse de l’Union pour le progrès et le changement (UPC). Le parti d’opposition dénonce « la politisation » de l’événement par le président du Faso.

©présidence du Faso

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a présidé la cérémonie officielle marquant la célébration de la première édition de la Journée nationale de l'Arbre (JNA) ce samedi à Tenkodogo, dans la région du Centre-Est. 

©présidence du Faso

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience, ce vendredi dans la matinée, une délégation des Burkinabè vivant en Guinée. La délégation a exposé au chef de l’Etat les préoccupations des compatriotes.

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé