Aujourd'hui,
URGENT
Niger: la Cour constitutionnelle a déchu l‘opposant Hama Amadou de sa qualité de député (RFI)
Terrorisme: 146 individus activement recherchés par les forces de sécurité et de défense (officiel)
Mali: le ministre de la Défense confirme l'existence de fosses communes dans la région de Nantaka et Kobaka près de Mopti
Burkina: près de 25 000 réfugiés bénéficient de l’asile (HCR)
HCR: 68,5 millions de personnes déracinées dans le monde à la fin 2017 (Rapport)
Côte d’Ivoire: une pluie diluvienne fait au moins 10 morts dans plusieurs quartiers d’Abidjan (AIB)
Economie: au 31 janvier 2017, les chèques impayés émis au profit de l’Etat burkinabè représentait un montant de plus de 36 milliards de FCFA
Cameroun:  deux militants du RDPC tués, le gouvernement accuse les séparatistes (RFI)
Minefid: le gouvernement va recruter "un personnel d’appoint constitué de retraités et de volontaires" pour suppléer les grévistes
Sport: la Burkinabè Marthe Koala a remporté l’heptathlon au meeting des épreuves combinées de Kladno en République Tchèque

Le cyber-activiste Naïm Touré est cité à comparaître devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou (TGI) le lundi 30 janvier 2017.

Les agents du Commerce comptaient débrayer à partir de ce 25 janvier, pour 72 heures. Le mot d’ordre de grève a été suspendu par les agents car, un protocole d’accord a été trouvé dans la soirée du mardi 24 janvier et le gouvernement s’engage à la résolution de leurs points de revendications.

Le  Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure, Simon Compaoré a présidé le mardi 24 janvier 2017 dans la salle des fêtes de la mairie de Pabré, la rencontre de présentation du rapport d’investigations sur la gestion des opérations de lotissements et d’attributions des parcelles dans cette commune. A cette occasion, Simon Compaoré, a longuement  échangé avec les populations sur  toutes les questions relatives à la gestion des parcelles qui  préoccupent bon nombre d’entre elles.

Selon un rapport d’experts judiciaires remis en décembre 2016 à des magistrats parisiens, les pilotes du vol AH 5017 d’Air Algérie qui a crashé le 24 juillet 2014 au Nord du Mali, étaient des saisonniers et n’avaient pas conduit d’avion durant les huit mois précédant le drame.

Ph: Burkina24

Des gendarmes et militaires à la retraite revendiquent une application de décision de justice contre l’Etat burkinabè en 2011. Ils l’ont fait savoir à travers une manifestation ce mardi 24 janvier à Ouagadougou.

Le ministre en charge de la Sécurité intérieure, Simon Compaoré a «chargé» le directeur général de la Police nationale de la mise en œuvre d’une réquisition invitant les VADS des 13 régions en activité à continuer en attendant de nouveaux recrutements.

Deux personnes ont été tuées et trois millions de FCFA emportés lors d’un braquage survenu lundi soir à Dapoya, un quartier populaire de Ouagadougou.

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, a présidé les travaux d’ouverture de la traditionnelle rencontre gouvernement/syndicat au titre de 2016 ce mardi 24 janvier 2017 à Ouagadougou. Institué depuis 2008, ce cadre de concertation se veut un moyen de consolidation du dialogue social et du renforcement de la gouvernance. Durant une semaine, le gouvernement examinera le cahier de doléances et les préoccupations des organisations syndicales de travailleurs.

En collaboration avec le ministère de l’Eau et de l’Assainissement, les ONG Water aid et Eau Vive internationale, et la Fondation Kimi, l’ONG IRC Burkina Faso a pris l’initiative de mener la campagne de solidarité citoyenne pour l’accès aux toilettes, baptisée «Fasotoilettes 2017». Placée sous la présidence de l’épouse du chef de l’Etat, Sika Kaboré, marraine de Fasotoilettes, la cérémonie officielle de lancement de ladite campagne a eu lieu ce lundi 23 janvier 2017 à Ouagadougou.

A Bogandé, dans l’est du Burkina Faso, des centaines de personnes ont manifesté ce lundi pour exiger le bitumage de la route Taparko-Bogandé-Fada, selon l’Agence d’informations du Burkina (AIB). 

Contrairement à ce qu’affirment les rumeurs qui courent, le retrait des implants reste gratuit, selon ce communiqué du ministère en charge de la Santé.

Ce mardi 17 janvier 2017 est intervenue à Ouagadougou, une signature de conventions entre le Programme d’appui à la politique sectorielle d’enseignement et de formation techniques et professionnels (PAPS/EFTP) et seize structures partenaires.