Aujourd'hui,
URGENT
Turquie: les militaires «meneurs» du putsch raté condamnés à la prison à vie
CDP: le député Yahya Zoungrana et d’autres militants «exigent» la démission d’Eddie Komboigo
Burkina: les médias dénoncent le caractère liberticide de certains articles du futur Code pénal
Immigration: record de 71 millions de déplacés et de réfugiés dans le monde en 2018
France: l’ex-président Nicolas Sarkozy sera jugé pour corruption dans l'affaires des «écoutes»
Burkina: 17 civils tués dans une attaque terroriste à Béléhédé dans le département de Tongomayel (Province du Soum)
Egypte: l'Onu demande une enquête indépendante sur la mort de l'ancien président Mohamed Morsi
Gabon: colère des femmes gabonaises après la suppression du ministère dédié à l’Égalité
Burkina: le CICR renforce les capacités des journalistes sur la couverture «responsable» des conflits armés
Procès Putsch: le parquet militaire requiert la prison à vie pour les généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé. 

Ceci est un communiqué de presse du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) relatif à la visite au Burkina du 6 au 8 mars dernier d’une délégation du Département International du comité central du Parti Communiste Chinois (PCC).

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, a présidé à l’Université Ouaga 1 Pr Joseph Ki-Zerbo, la cérémonie d’ouverture du colloque international sur le centenaire du Burkina Faso, placé sous le thème : « De la création de la Haute-Volta à la construction de l’Etat-nation burkinabè : leçons et défis ». 

Le Bureau politique national de la Nouvelle alliance du Faso (Nafa) a tenu sa première session ordinaire de l’année 2019 ce samedi 9 mars 2019 à Ouagadougou. Cette rencontre selon le professeur Mamoudou Dicko, secrétaire exécutif de la Nafa, permettra de redynamiser les structures de base du parti. En outre, Mamoudou Dicko a indiqué en début de séance, que l’évacuation du mentor du parti, le général Djibril Bassolé n’a été objet d’aucune négociation.

Image d'illustration

Le Burkina Faso, à l’instar du reste du monde, a célébré ce jeudi 8 mars 2019, la femme. «Contribution de la femme à l'édification d'un Burkina Faso de sécurité, de paix et de cohésion sociale » est le thème retenu pour la 162e journée internationale de la femme. La cérémonie officielle de la commémoration  s'est tenue ce jour à Koupéla, province du Kouritenga/Région du Centre-est, sous le patronage de l'épouse du chef de l'État Sika Kaboré.

Les activités commémoratives de cette édition du 8-mars ont débuté ce jeudi 7 mars 2019 dans la commune de Tenkodogo (chef lieu de la région du Centre - Est) par un panel. L'objectif de ce panel était de mobiliser et fédérer les énergies pour réfléchir à la contribution de tous les acteurs, singulièrement de la femme à la recherche de solutions adéquates et pérennes à la crise sécuritaire que traverse le pays.

La première session ordinaire de l’année 2019 s’est ouverte ce mercredi 6 mars 2019 avec une vingtaine de lois sur la table des députés. Au nombre des innovations, le vote électronique à l’hémicycle est désormais une réalité.

Le général de gendarmerie Djibril Bassolé, cerveau présumé du putsch contre les autorités de la Transition en 2015, a été évacué ce jeudi 6 mars 2019 en Tunisie pour des soins, informe un communiqué du ministre de la Communication, porte-parole du gouvernent.

Photo: Cabinet de la première Dame

A l'orée de la journée internationale de la Femme, la première Dame du Faso, Sika Kaboré a, en tant « qu'épouse et mère », fait un don d'une ambulance d'une valeur de 20 millions de F CFA et des kits médicaux aux Forces armées nationales. La cérémonie de remise a eu lieu ce mercredi 6 mars en présence de la hiérarchie militaire.

Le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré a reçu en audience ce jour 5 mars 2019, une délégation des Nations-Unies conduite par la sous-secrétaire générale pour les Affaires humanitaires et coordonnatrice adjointe des secours d’urgence. Ursula Mueller est venue s’entretenir avec le chef du Gouvernement burkinabè sur les priorités humanitaires dans le pays notamment pour les déplacés liés aux attaques terroristes et aux crises inter-communautaires.

Ce mardi 5 mars 2019, l'opposition politique a tenu son traditionnel point de presse hebdomadaire. Il a été animé par Gilbert Noël Ouédraogo, président de l'Alliance pour la Démocratie et la Fédération/Rassemblement Démocratique Africain (ADF/RDA) et Amadou  Dicko, 4e vice -président de l'Union pour le progrès et le Changement (UPC). Les échanges ont porté, entre autres sur le mouvement d'humeur de la Police nationale, la « politisation »  du Fespaco et du 8 mars et la gestion de la crise sécuritaire au Burkina.

© Dimanche Yaméogo / AFD/Immage d'illustration

Comment accompagner la mutation urbaine de Ouagadougou jusqu’en 2050 en tissant sur ses spécificités et ses initiatives locales pour répondre aux vulnérabilités? Pendant 15 jours des experts venus des quatre continents se pencheront sur la question afin d’«imaginer la ville de Ouagadougou de demain» en se basant sur un large processus participatif et des consultations des parties prenantes. La cérémonie officielle d’ouverture de cette session a eu lieu ce mardi 5 mars 2019 à Ouagadougou. 

Photo: présidence du Faso

Quinze ambassadeurs et consuls généraux du Burkina Faso ont rendu compte de leurs activités à l’étranger au président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, ce lundi dans la matinée.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé