Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

©Ambassade de Chine au Burkina

Ceci est le discours prononcé par l’Ambassadeur de la Chine au Burkina, Li Jian pendant la réception de 70e anniversaire de la création de la République populaire de Chine le 26 septembre 2019 à à Ouagadougou. La Chine célèbre ce 1er octobre 2019, le 70e anniversaire de la création de sa République populaire.

©présidence du Faso

Après quelques mois de vacances, les Cours et Tribunaux du Burkina Faso ont effectué leur rentrée solennelle 2019-2020 ce mardi 1er octobre 2019 à Ouagadougou sous le thème : « Le contrôle interne et externe des finances publiques au Burkina Faso: quelles implications pour la Cour des comptes? ». Cette audience solennelle s'est déroulée en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

La crise sécuritaire dans la province du Bam, l'annonce du Premier ministre concernant l’impôt unique sur le traitement de salaire (IUTS), le rapport du Réseau national de lutte anti- corruption sur l'état de la corruption ainsi que la demande « du soutien du président du Faso à des opérateurs économiques » ;  sont les sujets qui étaient au menu du point de presse hebdomadaire  de l'opposition politique ce mardi 1er  octobre 2019.

Le nouvel ambassadeur de France au Burkina Faso, Luc Hallade a rencontré la presse nationale et internationale le jeudi 19 septembre 2019 à la résidence de France à Ouagadougou. Objectif : se présenter officiellement aux médias et présenter ses priorités en tant que nouveau représentant de l’Hexagone au Burkina. Morceaux choisis de son entretien avec les journalistes.

©présidence du Faso

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, a présenté ce dimanche en fin de matinée, à la résidence de l’ambassadeur de France, ses condoléances et celles du peuple burkinabè à la France, suite au décès de l’ancien président Jacques Chirac.

image d'archives

La troisième session ordinaire du bureau politique national du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP)  s'est tenue le samedi 28 septembre 2019 à Ouagadougou.  Cette session ayant réuni les membres de bureau des différentes provinces, avait pour objectif « de passer en revue l'actualité nationale en vue d'informer les membres et de recevoir leurs diverses préoccupations ». Les mouvements d'humeur  en l’occurrence celui du secteur de  la santé ont été examinés par les participants.

Lancé officiellement le 28 septembre 2019 à Ouagadougou, le Mouvement pour le Burkina du Futur (MBF), nouveau parti dont l’emblème est le bélier dit vouloir travailler à l’unité nationale.

«Face à la chienlit dans la gestion du pouvoir, restons mobiliser pour un changement véritable». C’est sous ce thème que s'est tenu le deuxième congrès ordinaire du mouvement Citoyen africain pour la renaissance (CAR) le week-end dernier à Ouagadougou. Un congrès qui a permis au mouvement de renouveler ses instances dirigeantes et d'appeler le général Yacouba Isaac Zida, ancien Premier ministre sous la Transition, à rejoindre le pays pour la conquête du pouvoir en 2020.

Le jeudi 26 septembre 2019, l’Ambassade de la République populaire de Chine et le ministère burkinabè des infrastructures ont co-organisé un séminaire sur le parcours des infrastructures de la Chine. Les participants ont eu l’occasion de s’imprégner des grandes avancées tant techniques que technologiques de la Chine dans ledit domaine et de scruter la perspective d’une collaboration plus étroite.

©présidence du Faso

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a présenté la situation sécuritaire de son pays, ce 26 septembre 2019, devant la Commission de consolidation de la paix de l’Organisation des Nations unies. Roch Marc Christian Kaboré a salué de la tenue de cette réunion consacrée à son pays qui traverse une situation sécuritaire et humanitaire sans précèdent.

L’ambassade d’Arabie Saoudite a célébré sa 89e fête nationale le 23 septembre 2019 à Ouagadougou. Aux côtés des autorités burkinabè, le Dr Waleed Alhamoudi, ambassadeur du Royaume d'Arabie Saoudite près le Burkina Faso a indiqué le royaume connait une renaissance et un essor inégalé dans tous les domaines dans le but de réaliser le plan "Vision 2030". Un programme de réformes socio-économiques mis en place par le gouvernement saoudien comprenant des objectifs stratégiques pour faire du royaume, un modèle réussi et novateur à tous les niveaux.

 Le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) à l’issue de son congrès extraordinaire tenu le dimanche 22 septembre 2019 à Ouagadougou a procédé à l’exclusion de 17 de ses militants dont plusieurs cadres et la suspension d’une dizaine de personnes. Achille Tapsoba, 1er Vice-président de l’ex parti au pouvoir a expliqué les raisons de ces sanctions ce mardi 24 septembre au cours d’un point de presse tenu à Ouagadougou.

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé