Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)
Burkina: le CDP dément toute implication dans les différentes attaques terroristes perpétrées sur le territoire national(parti)
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire
Burkina: l'armée pilonne des bases terroristes à Pama et à Gayeri (Etat-major)

Le Réseau national de lutte anti-corruption (Ren-Lac) a donné sa lecture sur la situation qui prévaut au sein du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) depuis quelque mois. Face aux hommes des médias ce mardi 26 juin 2018, le Ren-Lac est revenu sur la détention de l’activiste Naim Touré.

Au cours d’un entretien qu’il a accordé à trois chaînes de télévision (RTB, BF1, Burkina Info) le dimanche 24 juin 2018, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a dressé le bilan à mi-parcours de sa gestion du pouvoir d’Etat. Le chef de l’Etat a saisi l’occasion pour se prononcer sur plusieurs sujets touchant la situation nationale. Morceaux choisis.    

Réunis en assemblée générale ce lundi 25 juin 2018, au sein de la Bourse du travail  à Ouagadougou, les militants de la Coordination des syndicats du ministère de l’économie et des finances (CS-MEF), ont décidé, à l’unanimité, de suspendre leur mot d’ordre de grève. Selon Mathias Kadiogo, président du mois, cette décision fait suite aux négociations entreprises avec les autorités religieuses et coutumières. Mais aussi, «pour répondre favorablement à l’appel» du président du Faso.

Photo:le Pays

C’est dans l’optique de « mieux contribuer » à la vie politique nationale que le Front patriotique pour le renouveau (FPR) et l’Alliance des générations pour la renaissance (AGR), ont convenu de faire chemin ensemble. Cette décision a été traduite ce samedi 23 juin dernier, à travers la signature d’une convention.

Dans cette déclaration, l’Union pour le progrès et le changement (UPC) invite le gouvernement à respecter ses engagements vis-à-vis des syndicats pour un apaisement du climat social. Aussi, le parti d’opposition estime que « la tension permanente entre le gouvernement et les syndicats est loin d’être propice à l’installation d’un climat social favorable aux affaires ».

La Coordination des syndicats du ministère en charge de l’Economie et des Finances (CS-MEF) reconduit son du mot d’ordre de grève du 25 au 29 juin 2018. Elle explique les raisons dans ce communiqué.

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré était ce matin l’invité de l’émission «100 minutes pour comprendre» de la radio privée Savane FM durant laquelle, il s’est exprimé en langue nationale mooré, dans le cadre de son bilan à mi- mandat.

Sur initiative de la Ligue Africaine des web activistes et blogueurs pour la démocratie (Africtivistes), plus de 200 blogueurs et web-activistes venus d’une quarantaine de pays sont actuellement réunis en sommet à Ouagadougou pour débattre du thème  «De la démocratie numérique en Afrique: quel mécanisme de collaboration entre gouvernement et acteurs de la société civile?» La cérémonie d'ouverture, présidée par Roch Marc Christian Kaboré, a eu lieu ce 22 juin 2017.

Le président du Faso a décidé d’institutionnaliser sous forme de biennale le Forum national des personnes vivant avec un handicap, à l’issue du dialogue direct qu’il a eu avec cette frange de la population burkinabè, estimée à environ un million de personnes, ce jeudi en milieu de matinée. Ce Forum de deux jours avait pour thème : « Autonomisation sociale et économique des personnes : état des lieux et perspectives ». 

Le Syndicat national des travailleurs de l’agriculture (Synatrag) a, au cours d’une conférence de presse tenue ce jeudi 21 juin 2018 à Ouagadougou, égrainé les maux qui minent le secteur de l’agriculture dont le détournement d’intrants et sa mauvaise gestion.

Ce communiqué des avocats de l’Etat burkinabè est une réponse aux propos tenus par les avocats de François Compaoré le 13 juin dernier à l’issue de l’audience consacrée à la demande d'extradition formulée par le Burkina Faso. Les avocats du frère cadet de Blaise Compaoré émettaient des doutes sur «la sincérité des pièces» complémentaire que l’Etat burkinabè doit fournir au tribunal.

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, le Ministère de la Sécurité recherche activement, cent quarante-six individus présumés terroristes. Parmi ces personnes qui sont activement recherchées, figure en première place Dicko Abdoul Salam alias Djaffar considéré comme le leader actuel du groupe Ansaroul Islam.