Aujourd'hui,
URGENT
Mali: la première phase de l'opération de désarmement DDR terminée à Tombouctou
Diplomatie: le président du Faso en visite officielle à Paris a salué le respect des engagements pris à Ouagadougou par Emmanuel Macron
Politique: le groupe parlementaire dissident de l'UPC a changé de dénomination et s'appelle désormais Groupe parlementaire RD (UPC)
France: Chérif Chekatt, l'auteur de l'attentat contre le marché de Noël à Strasbourg qui a fait 3 morts, a été abattu par la police
Royaume-Uni: le Parlement votera sur le Brexit entre le 7 et le 21 janvier 2019
RDC: incendie dans un entrepôt de la Commission électorale à Kinshasa à 10 jours de la présidentielle, d'importants dégâts matériels
Mali: arrestation de Burkinabè soupçonnés de préparer des attentats à Ouaga, Bamako et Abidjan pendant les fêtes de fin d'année
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)

le président Kaboré écarte l’idée d’acheter un nouvel avion présidentiel  

A SUIVRE CETTE SEMAINE

Un groupe de manifestants a fermé les locaux de la mairie de la commune rurale de Bagré, département et commune rurale situé dans la province du Boulgou et la région du Centre-Est, rapportent nos confrères de Bagré Pôle FM. Ils reprocheraient au maire de ne pas les écouter. 

Ouverte le 2 septembre 2018 par Alpha_Barry, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, l’ambassade du Burkina Faso à Pékin n’avait pas encore d’adresse ni de locaux appropriés. Mais, grâce aux efforts consentis par le gouvernement burkinabè ainsi qu’avec l’appui des autorités chinoises, ces difficultés relèvent désormais du passé. 

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a échangé en tête-à-tête, en fin d’après-midi au Palais de l’Elysée, avec son homologue français Emmanuel Macron. Point d’orgue de sa visite officielle en France, cette rencontre a permis d’évoquer plusieurs questions d’intérêt commun. 

Du 09 au 12 décembre 2018, une mission du Bureau politique national a effectué un déplacement dans la région du Sahel, à l’effet de rencontrer les responsables locaux de l’UPC et d’activer le renouvellement des structures. La mission était conduite par Amadou Diemdioda Dicko, 4e vice-président, et le docteur Malick Bah du secrétariat chargé de la mobilisation.

Les présidents burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré et tchadien, Idriss Déby Itno ont aminé un point de presse à l’issue de la cérémonie commémorative du cinquantenaire de l’Institut international d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2IE). 

Image d'illustration

Selon ce communiqué de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), le groupe parlementaire UPC-RD dissident du groupe UPC à l’Assemblée nationale a changé de dénomination. A en croire le porte-parole, Il s’appelle désormais « Groupe parlementaire RD », une victoire d’étape pour le principal parti d’opposition.

Le Collectif des Organisations démocratiques de masse et de partis politiques (CODMPP) et la Coalition nationale de lutte contre la vie chère (CCVC) ont organisé une marche meeting ce jeudi 13 décembre à Ouagadougou. Cette activité entre dans le cadre de la commémoration du vingtième anniversaire de l'assassinat du journaliste d'investigation Norbert Zongo et de ses trois compagnons.

Adama Congo quitte la présidence du Mouvement des Jeunes socialistes afin de laisser la place à une nouvelle génération, selon ce communiqué de presse.

A l’occasion de la commémoration ce 13 décembre 2018 de l’assassinat du journaliste Norbert Zongo, la Société des éditeurs de la presse privée (Sep) par cette déclaration rend hommage à l’illustre disparu et salue la constance des organisations qui sont toujours mobilisées au sein du collectif contre l’impunité pour maintenir la veille sur le dossier judiciaire.

Le Burkina Faso sollicite l’appui de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) en vue de créer un Centre de compétence pour l’assistance et la protection sur les armes chimiques. La demande a été faite, le 23 novembre 2018, par l’ambassadeur-représentant-permanent de notre pays auprès de l’OIAC, Mme Jacqueline Marie Zaba/Nikiéma à l’occasion de la 4e Conférence d’examen de la mise en œuvre de la Convention sur l’interdiction des armes chimiques (CIAC) tenue du 21 au 30 novembre 2018 en marge de la 23e Conférence des Etats parties de l’Organisation qui a eu lieu les 19 et 20 novembre dernier à La Haye aux Pays-Bas.

FESPACO 2019

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé